AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ruelle sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Fondatrice

Admin


Féminin Age : 24
Date de naissance : 22/03/1994
Messages : 612

MessageSujet: Ruelle sombre Ven 17 Juin - 19:04

Ruelle pas très sûr..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Dim 10 Juil - 8:24

J'arrive dans les rues sombre , je pense que je me suis trompé de rue , 'fin bon je continue ma marche , je vois des personnes louches sans aucun style , je les regarde et je continue mon chemin , j'entends des cris de plus on voit presque rien , je continue , je comme à me demander si je vais sortir d'ici vivant , je continue et sors enfin .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 21 Juil - 19:49

    Ethan finit par passer dans des rues pas très nettes. Le truc, c'est qu'il n'était pas encore habitué à la ville et ne la connaissait pas très bien. Il n'aurais jamais du venir ici. Un groupe plus loin était en train de faire des trucs louches, enfin se droguer plus précisément. Ethan eut le malheur de regarder dans leur direction ... Seul contre cinq la seule solution, c'est la fuite.

    Sa mauvaise connaissance de la ville lui posa encore des problèmes, il tomba dans une impasse. Il n'eut pas le temps de s'expliquer, pas le temps de dire qu'il n'avait absolument rien vu. d'ailleurs, ils s'en foutaient sûrement.

    Quelques minutes plus tard, une fois qu'il fut bien tabasser, ils le laissèrent traîner dans la cul-de-sac. Un petit filet de sang sortait de sa bouche, et il ne pouvait plus bouger. Les mains sur le ventre, il se laissa par terre, et ne bougea plus. Il ne le pouvait tout simplement pas.

    Il se maudit d'être partit comme cela, mais bon, en y pensant, il ne manquerait pas à grand monde. Il soupira et ferma les yeux, innanimé sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 21 Juil - 22:04

    Après m'être promenée 2heures dans les rues, j'avais eu fini ce que j'avais en main et j'étais passée m'acheter une autre bouteille mais cette fois si de coca. Je marchais doucement dans les ruelles sombres, je n'avais pas une grande crainde en fait même avec les bruits que j'entendais. Un groupe de garçon me relookait en train de passer et se passait des mots, moi je continuais ma route marchant un peu plus vite comme si je les avais pas entendu. Une main se posa sur mon épaule, sur un reflex je me tournais d'un coup pour lui foutre une belle giffle dans sa face et partir en courant avant que des autres garçons de la bande me rattrape. J'arrivais au bout d'une rue, et me laissa tomber par terre. Ah ma plus grande surprise, je découvrais Ethan couchait sur le sol, il ne bougeait pas... J'avais déjà mon coeur qui battait vite quand j'ai du affronter ceux-là, et alors là le voir là comme inerte sur le sol j'avais l'impression qu'il allait exploser. Je fis le tour autour de lui, pour me retrouvée à côté et passa ma main en dessous de sa tête pour la relever. Putain Ethan, qu'est-ce qui t'a mit dans cette état? J'étais trop sous le choque pour agir d'une autre manière, je ne savais pas quoi faire a pars le regarder et espérer qu'il me donne un signe de vie. Le secouer? Non, sa serait trop risqué. Et le porter? Non plus, je n'ai pas assez de force pour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Ven 22 Juil - 13:55

    Ethan était totalement dans le blanc. Tout tournait autour de lui, et ses paupières étaient si lourdes qu'il n'arrivaient pas à les ouvrir. Il avait l'impression qu'il n'était qu'un immense bleu. Il avait mal même lorsqu'il respirait. Il sentit quelque chose juste en-dessous, mais ne put voir de quoi il s'agissait.

    Au bout de plusieurs minutes, et avec un énormé effort, il finit par ouvrir les yeux, ne voyant que de sformes flou tout d'abord, puis un viage, un viqage qui lui était familier.

  • - C'est toi Hikaru, où je rêve ? Nan je dois rêver ...

    Il se leva avec difficultés, finissant à quatres pattes, tête baissé. Il soupira avant de finir par se mettre debout, se tenant à l'un des murs, près de lui.

  • - Ou'h, ils n'y sont pas allés de main mort ...

    Il avait du mal à parler, et il releva un coin de son T-Shirt - C'est pas poli mais bon - pour voir s'il n'était pas trop ammoché. Des taches bleues et mùauves s'épanouissaient partout sur sa peau.

  • - Oh', chier ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Ven 22 Juil - 14:21

    J'étais restée là plusieurs heures à espérer qu'il se réveille, je n'avais pas l'idée de partir et le laisser seul en pleine rue où ce n'est pas rassurant. Et ce que j'espèrais le plus arriva, il ouvra ses yeux avec difficultés et moi je ne pouvais pas m'empêcher d'un peu sourire étant heureuse qu'il donne un signe de vie.
    << Oui c'est moi. >>
    Je le laissais se lever, moi retirant mes mains de sa tête me redressant après à mon tour.
    << Qu'est-ce que... Qu'est-ce qui t'a mit dans cette état? >>
    Je le regardais lever sa blouse, mais moi je restais là à le regarder faire. Oh ce n'est pas beau à voir toutes ses taches. Je ne savais pas comment agir et puis je me sens assez faible pour pouvoir l'aider, je ne suis pas une infirmière et je ne m'y connais à ce domaine. La seule chose que je pouvais lui dire, c'était d'aller voir une infirmière à l'hopital qui était proche, enfin lui proposer car si il ne le voulait pas je lui en obligerait d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Ven 22 Juil - 14:33

    Bon, ba , il ne rêvait pas, c'était déjà une bonne nouvelle. l'espace d'un instant il se demanda s'il n'était pas arrivé aux Paradis, mais il n'aurait pas aussi mal s'il y était ... Il la vit esquisser un sourire. Plutôt bizarre dans une situation comme celle-là ! Il la voyait comme à trvares un filtre, et cela le dérangeait grandement. Il entendit alors Hikaru lui demander ce qu'il s'était passé. Hum attends, c'est qu'il faut qu'il réfléchisse ! Il ne dit rien pendant quelques minutes.

  • - Heu'h, j'aurais pas du venir ici je crois. J'ai vu des types louches qui m'ont courru après, et puis je me suis fait shooter ...

    Il essuya le filet de sang à la commisures de ses lèvres et soupira de douleur. Il devait bouger maintenant, parce qu'il avait peur ne plus pouvoir bouger ensuite. Il se tient au mur et regarda Hikaru.

  • - Je crois que je vais rentrer. Tu veux pas venir avec moi ? Je suis pas sûr d'y arriver seul.

    Il essaya de sourire, mais tout ce qu'il fut capable d efaire fut un rictus qui déformait son visage. Oui, il était mal en point et il souffrait. Cependant il était hors de question qu'il aille à L'hôpital ou à l'infirmerie, il detestait ça alors ...

  • - Mais qu'est-ce que toi tu es venu faire ici ? C'est pas le meilleur des endroit pour se promener !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Ven 22 Juil - 14:43

    Des types louche? Je crois que c'est ceux qui ont courus après moi aussi, ah si j'aurais si je me serais occupée d'eux mais maintenant c'est si à peine je me souviens de leurs têtes, il faisait trop sombre et j'agissais n'importe comment.
    << Rentrer? Mais tu devrais aller voir pour tes blessures! Ce n'est pas par magie qu'elles partiront. >>
    Je sentais tout de même dans sa voix de la crainte, hm il n'aime pas sa à mon avis. SI je l'emmène là-bas il risque de m'en vouloir ou me faire une crisse et ce n'est pas ce que je veux qu'il arrive, mais si il n'y va pas sa risque de s'aggraver... Bon, je pense que je vais rentrer et je verrais bien là-bas avec lui, toute façon il risque de se faire attraper là-bas si les surveillantes le voyent dans cette état. Je le surveillerai, temps pis. Voulant échapper à sa dernière question car j'avais pas envie de déballer ce que j'avais fais et vécu, je prenais son bras pour qu'il le mete autour de mon cou, on sait jamais si il tombe sur le chemin... Je partis d'ici direction l'établissement.

( On les mets où? Et tu post' ou je? (: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dante McCry

Admin


Masculin Age : 35
Date de naissance : 18/01/1983
Messages : 1086

MessageSujet: Re: Ruelle sombre Dim 21 Aoû - 19:26

    Nous y voilà. Marchant tranquillement dans les rues, c'est à dire en mettant de gros taqués dans les poubelles, balancant la nourriture des marchands au sol pour que les pauvres gamins se servent à la façon d' Aladin, on parlait tranquillement de nous, de nos souvenirs, ce qui nous restaient au fond du coeur en fait. C'est vrai que c'était la sacré belle époque, Ai elle même avait rit en nous racontant une annecdote qu'on avait tous un peu zappé. Ca faisait du bien de la voir comme ça, comme voir les autres comme ça aussi, même si Rin, lui, était toujours distant avec moi. Pour ma part, je ne cherchais plus à comprendre, on passait un bon moment, ma main dans celle de Hiji et j'avais pas envie que ça se termine en sachant de quoi j'étais une fois de plus coupable. Il pourra me jeter la pierre un autre jour après tout.

    << Bon, je vous inviterais bien à voler de la bouffe dans un restau mais on va dire que notre palais ne se prêtera pas au délicieux gout de ramens aujourd'hui. >>

    Ironisant la chose pour éviter de s'en attrister tout bêtement, on s'éloigna des fanfares des rues animées rapidement pour rejoindre les ruelles sombres. Et bien nous y voilà. Lieu de rencontre, de bagarre, de drogue et fumette en tout genre. A coté de la poubelle à droite se dressait même toujours la gamelle du chat qu'on nourrissait avec nos restes à l'époque. C'est drôle, tiens. Peut-être que quelqu'un s'occupe encore de ce pauvre chat qu'on avait nommé Miaous pour le délire Pokémon & Cie. Ces geeks qu'on était aussi. On passait des soirées entières devant Mario kart à conduire en équipe ou solo. La grosse marrade en fait, puis Ai qui visait comme une malade avec ses foutues tortues vertes... Le nombre de fois où elle nous a griller... Phénoménale pour une femalle.

    Lâchant à un certain moment la main de Hiji pour se dresser sur le toit d'une boutique qui était éteinte depuis perpet, j'aida les autres à monter mais Rin ignora complétement ma main. Hum ? Le regardant du coin de l'oeil, j'oublia une fois de plus l'idée de lui demander son problème et vint m'asseoir, torse collé contre le dos de Hiji qui tripotait toujours sa vieille cigarette. T'aimerais la fumée, hein ? Souriant à cette pensée bien qu'un peu futile et stupide, je fis interpelé par quelques bruits, ou devrais-je dire cri, venant de juste sous notre cul. Hiji fut le premier à se lever, restant tout de même sur le toit pour voir ce qu'il passait dessous. Une fille était en train de se faire agresser par une bande de mecs apparemment. Ils étaient quoi, six, sept ? Peu importe. On se regarda chacun dans le blanc des yeux et comme par télépathie, chacun de nous prirent la décision de voler un corps. Ouais, juste histoire de les faire lâcher la pauvre gamine. Prenant celui du mec qui lui arrachait les cheveux comme une triple enflure, je fis étonné de voir que la fille en question n'était nulle autre que Sayuri. Qu'est ce qu'elle fou ici elle ? Elle est venue pour les livres ou elle s'est perdue ? Fin merde quoi, elle a pas le droit de quitter la maison à cette heure ci, et c'est ce jour ci. Ouais, je suis pas un bon donneur de leçon, mais je suis un mec, alors basta.

    Tous dans le corps d'un des mecs, on du se battre contre les propres équipiers des autres pour les faire reculer. Coups de poings, coups de pieds, putain, l'adrénaline de se battre était tellement bonne. Protégant tous Ai cela dit pour ne pas qu'elle se blesse, je faisais aussi gaffe aux deux autres. Bien qu'ils étaient solides et que j'avais confiance aux capacités de Hiji, je ne pouvais cessé de m'inquieter pour Rin et forcement pour lui aussi. Normal, non ? Je suis le Daron de la compagnie alors je me dois bien de le faire puis je pense encore que tout ça est de ma faute alors... Gardant mes soupires et mes idées noires en moi car le moment ne se prêtait pas trop à la déprime, on réussit à faire partir les autres et Rin alla voir si la demoiselle se sentait bien. La croyant morte au départ, Hiji vint mettre ses doigts sous le cou de cette même personne et conclu à haute voix qu'elle était seulement évanouie. Aussi rassuré que les autres, car oui, nous avons un coeur et une moral, je porta la fille sur mon dos, étant obligé de garder le corps du mec pour ne pas que les gens la croit voler dans les airs. Pour me suivre vers l'hopital au cas où j'en aurais marre, les autres deciderent de faire pareille et nous sortames donc des ruelles sombres en direction du centre-ville.

    Tortureurs le jour, super-héros la nuit, mattez moi le paradoxe... Nous qui souhaitions passer une bonne soirée, c'est un peu mort sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. Fin au pire, on a toute une eternitée pour se rattrapper alors c'est pas le temps qui manque entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Dim 21 Aoû - 20:51

    Sayuri n'avait pas vraiment prévu de se diriger vers les ruelles sombres. Sortir de l'Etablissement lui avait demandé un effort considérable, partagé entre la morale vertueuse apprise durant ces nombreuses années auprès des sœurs et le désir violent d'aller jeter un discret coup d'œil à la librairie. Silencieuse, elle avait entendu un ou deux élèves la mentionner dans les couloirs et sa curiosité n'avait fait que grandir au fil des jours.

    Sa rencontre avec le fantôme l'avait laissé perplexe. Elle aurait aimé discuter avec lui plus longtemps, non pas par plaisir malsain de le savoir mort et elle vivante –bien que cette idée l’eut effleuré quelques temps- mais par simple désir d'en savoir plus sur lui. Elle se mordit la lèvre à l'idée d'avoir laissé seule Miki et de s'être envolée comme poussière devant elle. Elle aurait du lui expliquer. Ou au moins lui murmurer un vague au revoir. Mais elle n'avait rien fait de cela.

    La jeune fille comprit rapidement qu'elle s'était mise dans un pétrin sans nom lorsqu’elle aborda une ruelle sombre, sans personne aux alentours.

    - Eh, ma jolie, c'est dangereux de traîner ainsi dans les rues, l'apostropha un homme de taille moyenne.

    « Doux Jésus Marie Joseph » pensa bêtement Sayuri en voyant que ce dernier se rapprochait d’elle à grand pas.

    Il la prit par la taille et lui tira violemment les cheveux, ce qui eu don de la faire hurler de peur. Personne n’avait le droit de toucher à ses cheveux. Personne. Même la Supérieure n’avait jamais eu son autorisation pour ne serait-ce qu’effleurer sa chevelure. Elle ne supportait pas que l’on passe les mains dedans, et encore moins que l’on les lui tire. Comment osait-il lui faire ça ?

    - Arrêtez ! hurla-t-elle tout en essayant vainement de se dégager.

    Son livre tomba à terre, elle trébucha et s’érafla les genoux. Puis son agresseur se retourna brusquement pour attaquer… ses propres acolytes ?

    Sayuri voulu poser une question, sa curiosité l’emportant sur la situation dans laquelle elle se trouvait mais un coup de pied lui frappa sans douceur la tempe et elle tomba évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Koro Juùrii

Admin


Masculin Age : 23
Date de naissance : 22/03/1995
Messages : 268

MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mer 30 Nov - 19:55

    Koro s'éloignait de plus en plus du bâtiment pour s'enfoncer dans la sombre nuit accompagnée d'un brouillard épais qui glaçais le sang... On pouvait cependant voir les étoiles dans le ciel qui brillais de mille feu et la lune qui était dégager permettait à Koro de se diriger là ou il voulait : les ruelles sombres. Il savait que c'était grouillé d'individu étrange et même dangereux mais Koro lui même en était un et rien de tout ça ne pouvait à présent lui faire peur désormais qu'il était dans une phase de sadisme intense comme capturer par le mal.

    Ses yeux qui était aussi vide que son expressions de visage entier, on pouvait constater qu'il était aspirer par la irréalité et ses pas le dirigeait malgré tout dans plusieurs ruelles d'affiler aussi sombre que la nuit pourtant éclairer par la faible lueur de la lune. S'arrêtant finalement au milieux d'une simple ruelle remplit de chat errant, Koro attendait, attendait que sa proie arrivait.

    Que sa sois une femme, un enfant ou même un animal, le jeune homme était prêt à se défouler, tuez la première chose qui lui passait sous la main sans aucune pitié. Il soulevait doucement sa longue veste pour y sortir une longue hache qu'il avait dissimuler sous celle-ci avec une grande discrétion, il ne s'étonnait lus de ne plus la ressentir le long de sa jambe. Soudain, un bruit, Koro se retournait donc assez vivement en chopant ce qui était derrière lui, trouvant un pauvre petit garçons qui avait l'air très pauvre.... Ce qui arrangea notre brun qui sans tarder brandissait sa hache en souriant sadiquement pour ensuite lui couper le bras d'un coup sec.



    Le petit hurlait, hurlait si fort que sa voix se transportait dans toutes les ruelles autour, mais Koro ne s'en arrêtait pas là, il le jeta dans les poubelles qui elle même tombait sur le sol dans un grand fracas et sitôt tombée, Le jeune garçons avait a peine eus le temps de lever a tête que Koro re brandissait sa hache pour la lui enfoncer dans le ventre et répéter sans cesse ses gestes jusqu'à ne plus entendre le petit garçons qui décéda sur le coup de toute cette souffrance.... Ce qui réjouissait le brun qui rigolait soudainement comme un assassin qui aurait fais un grand meurtre, ce qui était tout de même le cas pour Koro...

    Il reculait pour voir le spectacle pendant que de nombreuse personne partis de cette ruelles, effrayer par le garçons qui souriais toujours sadiquement devant le corps en sang. Il levait la tête vers le ciel, regardant la lune en perdant son sourire, il tombait ensuite volontairement sur le sol en lâchant sa hâche, regardant désormais le vide, comme si l'âme du meurtrier qui était en lui c'était évaporer d'un seul coup après avoir fais son affaire... Le corps de Koro se mit à trembler alors que le jeune homme ne disait rien, même pas un cris ne sortait,plus aucun rire .... Plus rien. De sa main tremblante,il prit son portable, réussissant à envoyer un message à sa meilleure amie....

    " J'ai encore tuez.... Je suis aux ruelles. "

    Puis il laissa son portable tomber sur le sol dans un petit bruit de fracassement, alors qu'il fermait les yeux avec un petit sourire en coin qui disparu immédiatement en se rappelant ce qu'il venait de faire. Bien vite, il déplaçait ses mains à sa tête pour la serrer et se recroqueviller sur lui même en serrant les dent, il se torturait l'esprit, se demandant comment il allait faire si toute ses pulsions meurtrière devait arriver dans l'établissement...


♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣




Koro Theme

IMPORTANT:
 


Dernière édition par Koro Juùrii le Jeu 1 Déc - 6:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mer 30 Nov - 21:04

Alors que je continuais ma folle course dans la direction de la ville afin de rejoindre Koro, il s'était mis à neiger pour mon plus grand bonheur. Grande intelligente que j'étais, je m'étais barrée du bâtiment vêtue d'un simple jeans et d'un t-shirt blanc qui s'accordait avec mes cheveux ainsi qu'avec la neige. À peu de chose prêt, on pouvait croire que j'avais enfilé ma tenue de camouflage. Genre comme les lapins . Non ? Bon non.

Après avoir couru comme une malade ce qui me faisait suer, d'ailleurs si je tombe pas malade bientôt c'est un miracle heureusement que mon pouvoir me rend un peu plus solide sinon je serais gelée, j'arrivais enfin devant l'entrée de la ville et d'un coup la distance parcourue me parut énorme. J'ai vraiment fait le trajet ville-maison en courant ? Je crois que je deviens un peu folle moi. Je rentrais donc dans la ville puis cherchais les ruelles passant tout d'abord dans la rue animée et arrivant finalement dans ces endroits sombres et flippant que je connaissais assez pour ne pas avoir peur. J'entendis des sortes de gémissement ou des bruits qui y ressemblent en tout cas et je me dirigeais dans cette direction. Je pris soin au passage d'allumer une boule de feu dans ma main comme m'avait appris Gareki et une fois à une distance relativement proche, je distinguais Koro sur le sol recouvert de quelques flocons de neiges.

À ses côtés, une marre de sang s'étalaient sur le sol. Automatiquement, mes yeux suivirent sa trajectoire pour finir devant la dépouilles d'un... Gamin... Un frisson me parcouru la colonne vertébrale quand je me rendis compte de quoi Koro était capable mais il n'en restait pas moins mon meilleur ami et je devais l'aider et le protéger. Je laissais la boule de feu tourner autours de lui afin de le réchauffer et je m'agenouillais à ses côtés le prenant dans mes bras.


" Tout va bien, je suis là. "

Non, tout ne va pas bien mais les mensonges , même s'ils ne sont pas du tout réalistes réconfortent dans ce genre de situation n'est-ce pas mon Koro ? Je le berçais doucement comme pour le calmer l'entourant de mes bras dans le but de le protéger mais de l'apaiser aussi. Je ne sais pas comment il va réagir. Je suis peut-être en danger qui sait mais je lui ai promis que je serais là pour lui et c'est mon rôle que je dois remplir ne serait-ce que pour le remercier de tout ce qu'il a pu faire durant toute notre existence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Koro Juùrii

Admin


Masculin Age : 23
Date de naissance : 22/03/1995
Messages : 268

MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 1 Déc - 6:14

    Le temps qui passait semblait pour une fois très long pour le jeune homme qui restait immobile tout en ouvrant quelque fois les yeux pour but de voir si quelqu'un ne s'approchait pas même si son ouïe pouvait faire l'affaire.... Mais Koro , ayant le souffle qui se coupait et le cœur qui battait au rythme d'un étalon au galop , savait plus quoi faire ni dire même, sa voix s'était comme coupé sur le moment. Il ne criais toujours pas, ne faisait rien pour évacuer sa soudaine colère contre lui même, une nouvelle fois, il restait silencieux et souffrais en silence.

    Il commençait à avoir très froid, le corps tremblait de plus en plus à cause du froid et une nouvelle chose arriva qui surpris le jeune homme une fois de plus .... la neige. Oui, pour une seconde fois, le jeune homme sentait de la neige, quelque chose de délicat et froid se déposait sur son visage et ses habits qui en plus les mouillait légèrement peu à peu. Il retirait sur le coup ses mains de sa tête pour regarder direction le ciel et constater qu'il n'y avait plus d'étoile, simplement des nuages sombre et des flocon qui tombait... Ce qui fit revenir plein de souvenir à Koro qui ne disait tout de même rien, il gardait le silence. Alors qu'il allait se rallonger, trop fatiguer, il sentis une présence familière, sa meilleur amie l'enlacer en disant qu'elle était là.

    Un poids déjà s'effaçait du cœur de Koro qui était plutôt soulagée de voir que son amie n'était pas trop choquée de voir ... ça. Koro passait alors ses mains autour de la taille de Kaname pour ensuite poser sa tête contre sa poitrine pour écouter les battement de son cœur qui semblait si calme par rapport au siens. Il fut de suite apaiser, ne se sentant plus aussi seul qu'au début. Fermant les yeux, il essayait donc de doucement reprendre sa respiration et pouvoir donc respirer correctement et lentement pour se sentir mieux. La boule de feu qui tournait autour d'eux réchauffait peu à eu le jeune homme qui maintenant était calme , neutre...

    Koro ouvrait ensuite les yeux, regardant dans le vide mais... Il aimait cette présence et était toujours aussi surpris de voir que seule elle pouvait le calmer de la sorte. Serrant lentement l'étreinte qu'il allait sur Kaname commepour pas qu'elle s'enfuit, ne pas la perdre, il pris enfin la parole , d'un ton donc calme et serein.


    « ..... Je suis content que tu sois là, vraiment. J'ai crus que j'allais rester ici pendant toute la nuit.. »

    Oui, malgré que sa soit quelqu'un de solitaire et qui n'aime pas parler aux autres, il na jamais aimer être trop seul longtemps, ayant été plus sympa avant lorsqu'il avait sa famille, son changement radical de comportement et caractère lui avait pas effacer toute la sympathie qu'il avait pour certaine personnes et malgré lui il voulait connaitre des gens même si c'était difficile. Mais si Kaname ne serait pas venu... Le jeune homme se serait vraiment sentie seul.

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣




Koro Theme

IMPORTANT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 1 Déc - 17:07

    Alors que je tenais Koro proche de moi pour le réchauffer tout comme pour le rassurer, je sentis son bras s'enrouler autours de ma taille. Je fus directement soulagée, il allait bien. Enfin je veux dire, il n'était pas encore dans cette phase de folie qui le faisait haïr tout le monde. Même si je me demande s'il pourrait réellement me faire du mal ? Un instant je m'arrêtais sur cette hypothèse. Et si un jour je risquais ma vie en était avec lui ? Je serais en mesure de me protéger et de me défendre mais je crois que ma peur de le blesser est telle que je le laisserais me tuer.

    Je secouais légèrement la tête pour chasser ses idées de ma tête alors que je venais d'entendre la voix de Koro. On pouvait clairement entendre qu'il était encore dans un état de choc ou un état second. Dans quelques minutes il redeviendrait celui qu'il montre aux autres. Je le serrais moi aussi contre moi lui caressant doucement les cheveux.


    " Je ne t'aurais pas laisser ici tout seul. "

    D'ailleurs, si j'avais fait ça, je crois que je lui aurai par la même occasion demander de me relayer au rang d'amie lâche. Quelle genre de meilleure amie n'aide pas quelqu'un d'aussi important à ses yeux dans une situation pareil ? Quelqu'un de lâche, de peureux ou de faux. Mais je ne suis pas comme ça et il le sait. C'est encore une manière de lui prouver que je serai toujours à ses côtés. Pour le pire comme le meilleur d'ailleurs.

    Je regardais dans la direction du cadavre. Je n'aime vraiment pas cette vue ni l'odeur d'ailleurs. Et puis, c'est dangereux pour Koro que cette dépouille reste si visible. Je lâchais quelques secondes Koro et créais une autre boule de feu que je lançais comme je pouvais sur le cadavre qui se mit à flamber lentement. Ainsi personne ne sera jamais au courant de sa disparition ni de sa mort et mon meilleur ami ne risquera rien du tout. Je souris intérieurement puis regardais Koro blottit contre moi.


    " Tu veux rentrer ? Ou aller ailleurs ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Koro Juùrii

Admin


Masculin Age : 23
Date de naissance : 22/03/1995
Messages : 268

MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 1 Déc - 18:17

    Koro finissait par lentement sourire en entendant Kaname dire qu'elle l'aurais jamais laisser seul, ce qui quelque part rassurait donc entièrement le jeune homme malgré que sa meilleure amie avait eus un petit instant de réflexions. Il pouvait comprendre car qui ne pourrait pas se poser des question sur si Koro pouvait tuez ses amies ? Ou qu'il pourrait faire une bêtise ? Il est certes dangereux mais le jeune homme était convaincu que même sous la folie, jamais il ne fera de mal à Kaname même si il dois s'auto détruire.

    Respirant lentement malgré qu'il avait encore un peu froid, il finissait par se lever tout aussi doucement , relevant par la même occasion son amie pour ensuite regarder le cadavre finir de cramer pour ensuite laisser que les cendres et les traces de sang. Il orientait ensuite le regard vers Kaname, réfléchissant un court instant pour savoir si ils rentraient ou allaient quelque part en centre ville pour se changer vite fait les idées. Le jeune homme orientais son regard vers le ciel pour ensuite re poser son regard vers Kaname qui d'ailleurs le regardait avec interrogation.


    « Allons nous changer les idées... Veut-tu ? » Lui dit-elle donc en tendant sa main.

    Il attendait une réponse positive de son amie , car il voulait à tout prix aller au centre ville pour donc aller faire autre chose que de se promener dans le bâtiment remplis d'inconscient qui ont le don de l'énerver. Koro voulait maintenant passer du temps avec sa meilleur amie, rattraper le temps perdue, son envie de passer du temps à ses cotés augmentait de plus en plus.

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣




Koro Theme

IMPORTANT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Ven 2 Déc - 6:15

    Je cessais de le serrer dans mes bras puis il se leva en m'aidant à faire de même avant de regarder le ciel d'un air pensif. Quand à moi, je chassais les flocons de neige qui arrivaient lentement dans mes cheveux. Brrr... Je n'aime pas avoir froid je déteste ça, si je pouvais, je me ferais cramer toute entière mais je doute que ce soit possible sans en subir les conséquences... Il faudrait que je demande à Gareki Sama. Alors que je pensais justement à cela, et évitais de rougir par la même occasion, j'entendis Koro me poser une question et me tendre la main. Je la pris et lui souris avec toute l'affection que je lui portais.

    " On va faire du shopping ? "

    Ben quoi ? C'est bientôt noël mes amis ! Je dois bien lui acheter quelque chose à lui comme aux autres non ? De plus, j'avais remarqué son sourire et chaque fois qu'il souriait, il me donnait le plus beau des cadeaux je dois l'avouer.

    Sans attendre la réponse de mon meilleur ami, je saisi la mains qu'il me tendait et le traînais en direction des magasins. T'aurais jamais du me donner cette idée cher ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sakuya Haibara



Féminin Age : 24
Date de naissance : 31/07/1994
Messages : 191

MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mar 20 Déc - 14:18

Enfin sortie et loin de cette animalerie, Sakuya s'était isolée dans une rue sombre où personne ne passait. L'endroit idéal selon elle ; s'adossant au mur, elle se plia en deux sous la douleur du coup de coude que lui avait mis le client au magasin. Pourtant, ça n'avait été que légitime défense non ? Si la jeune femme ne voulait pas qu'on la touche, c'était comme ça point barre. Mais c'était justement bien pour ça qu'elle détestait s'enfoncer dans la masse banale et répugnante que sont les humains. Ils ne la comprenaient pas ; ils ne pourraient comprendre ses gestes et ses pensées. Cependant, pour une fois, elle avait ce sentiment honteux d'avoir du s'abaisser en dessous des humains plutôt que de leur faire face. La morsure du chat avait été la goutte qui fait déborder le vase, voyez-vous ? Postant sa main en face d'elle, la jeune femme observa les dégâts que l'animal lui avait fait ; une morsure profonde, à l'index et au majeur. Elle passa cette main dans ses cheveux et poussa un petit soupire, mécontente. Hors de question que j'aille à l'infirmerie pour ça, quelle honte ! Mais ce stupide félin a eu ce qu'il méritait, il n'avait pas à s'en prendre à ma personne ... Se redressant lentement, elle regarda dans la rue d'à côté, où les décorations de la saison de Noël avaient fleuri comme des fleurs. Que de jolies illuminations, croyez-moi. Elle sortit un papier et un couteau de son kimono, le genre de chose qu'elle a toujours sur elle, bien que les armes blanches soient totalement interdites. Prenant le papier, elle le fixa un instant. Bien que ce n'était absolument pas prévu, elle allait donné quelque chose à quelqu'un pour Noël, deux personnes au total. Pas grand monde à vrai dire, mais elle n'aimait pas cette fête bien que les illuminations l'aient toujours submergées et émerveillées. Malheureusement, il ne sera donné aucun détail sur ce que Sakuya s'amusa à faire avec ce papier. C'est un secret. Après avoir ranger le papier dans son kimono ainsi que le couteau, elle s'empressa de retourner à la House Fukou où elle savait pertinemment qu'elle allait devoir rester plusieurs avec des personnes chamans tout comme elle. Non ... Ils sont tous différents de moi, ils sont tous en dessous de moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Dim 25 Déc - 23:20

Katherine s'était échappée vers le village. Dehors la nuit semblait plus noire que d'habitude, la neige tombée désespérément, le sol portait son beau manteau blanc, mais à chaque pas Kath le salissait, aujourd'hui plus qu'un autre jour, elle courait, elle courait sans savoir où se diriger, tout ce qu'elle avait en tête, c'était de trouver un endroit calme, un endroit où la présence des gens ne l'incommoderait pas, un endroit où elle pourrait crier sans se faire entendre. Ralentie peu à peu par la neige, elle finit par s'arrêter dans une ruelle sombre. Le jeune fille fut prise d'un vertige, elle s'écroula à genoux sur le macadam et posa ses mains sur le sol froid. Encore une fois elle éclata en sanglots. Depuis longtemps elle tuait les personnes qui lui avaient fait du mal ou qui en n'avait contribué d'une façon ou d'une autre. Mais jamais elle n'aurait pensé qu'on aille vers elle. Car le mot était clair, la personne souhaité rencontrer Kath, mais elle ne l'avait pas fait directement, cette personne lui avait même proposée de se rencontrer sous formes de "cadeaux". Souhait-elle jouer avec ses nerfs? Ce qui était certain c'est que la jeune fille aux cheveux roses n'était plus en sécurité. La personne qu'elle cherchait l'avait trouvé avant. Katherine était envahie par la tristesse, elle s’assit contre le mur, et ramena ses genoux vers son visage pour le poser contre. Petite on lui avait tout retirer, sa famille, son enfance, sa vie...Pourquoi la narguer? Ces personnes n’avaient donc aucun sens morale? La prenaient-ils encore pour un jouet?
Katherine resta longtemps comme ça dans le froid à réfléchir à ce qu'elle ferait dans les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mar 27 Déc - 18:31

Après avoir quitté ma chambre à la maison de redressement, je suis sortis, décidant de me balader en ville. Ce n'est pas la première fois que je me balade au village Fukkou, la vérité étant que je suis déjà venu plusieurs fois en "éclaireur, si je puis dire.

Commençant doucement à me faire aux raccourcis de la petite ville, je passe par une petite ruelle, sombre, pour rejoindre je-ne-sais-quoi à l'autre partie de Fukkou. Je finis par m'arrêter un instant pour allumer une cigarette dans le silence de la rue déserte. Enfin presque, puisque des pleures, même discrètes, persistent. Soufflant de la fumée provenant le ma clope, je prend mon portable et l'utilise comme une lampe pour éclairer le sol et me rapproche, à l'oreille, des sanglots qui rompent le silence de la ruelle. Je vis alors une jeune femme aux long cheveux roses, repliées sur elle même. N'aimant pas voir les gens tristes, surtout si jeunes, je m'accroupis devant elle et lui tend un mouchoir, silencieusement en prenant un air rassurant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mar 27 Déc - 18:52

Katherine n'avait pas bougée d'un pouce. Elle s'était complétement coupée de l'extérieur, elle n'entendit d'ailleurs pas les bruits de pas allant dans sa direction ni même le rayon de lumière qui pointait vers elle. Malgré ça elle sentie une présence juste à côté d'elle, elle leva vivement la tête et aperçu un jeune homme accroupi devant elle qui lui tendait un mouchoir, il avait l'air inoffensif mais Kath se méfia, elle déclina l'offre du mouchoir et se leva. Elle le fixa, qui pouvait-il être? La jeune fille aux cheveux roses était très surprise, elle ne s'attendait pas à rencontrer quelqu'un à une heure si tardive. D'un air interrogateur elle lui demanda qui il était. D'un revers de la main elle sécha ses larmes et reprit son souffle, elle était là depuis un bon moment, et pleurer l'avait légèrement essoufflée. Elle scruta la ruelle, pour voir s'il n'y avait personne d'autres. Apparemment personne d'autre que ce garçon, à cause de l’obscurité elle ne distinguait pas très bien son visage, à part voir ses cheveux qui étaient de couleur blonde, elle ne voyait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mar 27 Déc - 19:15

Lorsqu'elle refuse, ploiement, le mouchoir, je le glisse dans sa main puis me relève en même temps qu'elle. La rose m'a l'air méfiante, se que je trouve plutôt normal, et très bien. Souvent, les jeunes femmes tristes ont tendance à ne pas se méfier des inconnus. Il aurait suffit que je sois l'un de ces psychopathes, et ça aurait pu mal finir. Je range mon portable et me présente. Je ne juge pas nécessaire de préciser que je viens de la maison de redressement Fukkou, pensant que ça ne ferrait qu'aggraver sa méfiance, puis lui retourne la question. J'attend calmement qu'elle réponde avant de lui proposer de lui payer un verre ou un repas si jamais elle préfère ne pas parler de se qui la tourmente au point qu'elle s'isole dans une sombre ruelle et pleine hiver, dans un village qui abrite une maison de redressement. Je ne me tiens pas trop près d'elle, pour ne pas lui faire peur, ni trop loin pour qu'elle puisse à peu près me distinguer à l'aide d'un fin rayon de lumière provenant ou de la lune ou d'un lampadaire de la rue avoisinante.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Mar 27 Déc - 19:38

Le jeune homme s'était relevé en même temps qu'elle et en avait profité pour lui glisser subtilement le mouchoir dans sa main. Suite à la question de Kath il répondit calmement, il s’appelait Masashi Miamura. Il rangea son télephone portable dans sa poche et s'approcha en gardant quand même de la distance face à elle. D'où il se tenait on pouvait entrevoir son visage. Il semblait assez jeune, il devait surement avoir dans la même tranche d'âge que Katherine. À cet instant il lui retourna la question, après tout lui non plus ne savait pas qui elle était. Se remettant peu à peu de ses émotions, elle se présenta à son tour, en faisant preuve de beaucoup de calme. Le jeune homme semblait hésiter à lui demander pourquoi elle pleurait, mais il finit par lui proposer d'aller faire un tour, pour aller boire ou manger. Kath devait-elle acceptait? Elle réfléchi et finit par accepter en optant pour le repas, à la fameuse fête de Noël elle avait consommée pas mal de vodka. Et puis même s'il ne 'avait jamais vraiment été, le cœur n'était plus à la fête. Il était assez tard peut-être même que l'aube ne tarderait pas à pointer le bout de son nez, qu'est-ce que ce Masashi faisait dehors, pourquoi n'était-il pas chez lui? Un délinquant? Même si c'est possible, peu de chance, un voyou frappe les jeunes filles dans les rues sombres, il n'essaie pas de les consoler, en leur payant en verre...quoique. Elle regarda le jeune garçon et fini par ce dire que de toute façon, s'il lui arrivait quelque chose elle saurait se défendre. En plus ils allaient partir de cette ruelle sinistre pour aller dans un endroit public. Pas de raison de s'affoler, qui qu'il soit, il n'avait certainement pas de mauvaises attentions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 29 Déc - 7:56

Remarquant que la jeune fille m'observe, je ne bouge pas et attends ses réponses. Du moins, si elle veut bien me les donner. Après une brève réflexion, elle m'avoue qu'elle se nomme Katherine. Je trouve ce prénom sympa, mais ne le précise pas. Katherine Zacht, donc, et moi même avançons doucement dans la ruelle, vers une zone un peu plus illuminé par la rue voisine, puis nous arrêtons à nouveau. L'observant rapidement, j'attends sa seconde réponse lorsqu'elle accepte que je lui offre un repas. Je lui propose alors d'aller dans un restaurant pas trop loin du lieux où nous nous trouvions. Je commence doucement à marcher pour quitter la ruelle et rejoindre le lieux que la jeune femme désirerait en fonction et suite à sa réponse, attendant qu'elle me suive et me rejoigne pour prendre une allure normal. Profitant d'une meilleure lumière pour l'observer, je vis qu'elle possède de long, pour ne pas dire très long, cheveux rosés et de grand yeux bleus. Selon l'expression, je fais "une tête" de plus qu'elle, enfin, si je puis dire. Elle a un visage fin et est très peu maquillé. Elle à l'air de très bien savoir comment se mettre en valeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 29 Déc - 10:31

Optant pur le repas, ils se dirigèrent tout deux vers le restaurant le plus proche. Emboitant ses pas dans les siens, Kath fini par se mettre à son niveau et à marcher à la même allure. Une fois arrivé dans une rue beaucoup plus éclairée, elle vit que Masashi l'observa, et à vrai dire, elle fit pareil, il était assez grand, quoi qu'à côté de Katherine ce n'était pas bien difficile. Il avait des cheveux blonds ni courts ni longs. Une fois s'être scruté l'un l'autre, ils ne dirent rien, se laissant aller à la réflexion. Ils continuèrent de marcher et finirent par arriver au restaurant.



(Holala panne d'inspi totale désolé :/)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ruelle sombre Jeu 5 Jan - 19:14

    J'avais donc traverser quelques chemins mais malheureusement ce n'étais pas les bon car j'arrivais dans des ruelles sombres. Encore plus sombre que lorsque j'étais en dehors enfin voilà... Tremblant evidemment, je commençais à avoir peur, me demandant si j'allais pas me faire attaquer si je reste ici trop longtemps... Je regardais de gauche à droite très souvent, me faisant presque prendre pour un autiste mais j'y peut rien, je peut pas m'en empêcher, je commence à avoir vraiment les chocottes dans ces endroits là je pense que c'est normal... Avalant très lentement ma salive, j'avais tout aussi froid et sa m'était désagréable. Je passais à coté de personne vraiment louche, leur regard était menaçant, étrange aussi... Je pressais alors le pas car evidemment j'avais pas envie de me faire attraper par un inconnu qui aurait de mauvaise intentions ! J'ai trop vu de mauvaise mésaventure donc stop hein. Tirant la gueule car j'allais pas sourire dans ses endroits là, je baissais un maximum la tête pour essayer d'être discret. A chacun de mes pas, j'entendais un écho qui me faisait encore presser de plus en plus le pas qui était rapide désormais, j'ai l'air juste d'un con mais sinon c'est pas graaave ! Levant un peu la tête,je vue la sortie des ruelle , je m'y approchais donc, sortant finalement de ses rues effrayantes, direction... je ne sais pas où.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruelle sombre

Revenir en haut Aller en bas

Ruelle sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Fukkou :: Ect.. :: Ce qu'il reste-