AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 26 Sep - 15:53

Chigi' leva les bars, et me dis:
"Je suis un fée quel est ton vœu ?!

-Transforme-moi en Goldorak que je t'explose la gueule ! Mouhahaha !"

Partie toute seule dans mon délire, je me tordis de rire par terre, roulant dan la mousse et les feuilles mortes. Beurk. J'espère que j'ai pas écrasé une limace ...
Tout en me redressant et m'essuyant le dos, je repensai à ce que Dante m'avait dit. Il fallait que je le fasse, ce putain de conseil. On sait jamais, ça pourrait marcher ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 1 Oct - 9:44

Je vis que Chigiku s'intéressait à autre chose, et décidai de partir.
"Chigi',j'y vais, on se rejoint plus tard ? J'ai besoin de heuuu... j'ai besoin d'être seule un moment."
Elle fit oui de la tête, et repartit de nouveau dans son observation d'un papillon coloré posé sur un chrysanthème. Je me levai, essuyai mon dos et mes fesses - pas question qu'une seule feuille morte y reste accroché ! - et reparti à l'orée de la forêt. je restai un moment en admiration du soleil, puis parti. Il fallait que je trouve un endroit où j'étais sûre qu'il n'y avait personne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 1 Oct - 11:44

Enfin seule.......... ça fait du bien, je souris gentiment et tranquillement, mes parents me manquaient, mais ce n'était pas le moment pour pleurer sur mon sors la seul fois où je pleurerais pour moi ça sera la veille de ma mort !

Le vent ce levait et faisait tomber encore plus de feuille, chaque année en automne de nouvelles feuilles tomberont encore et toujours au cours des ans, je cueillis un chrysanthème pourpre et la mit dans mes cheveux, je crois que je me suis assagie.

Jouant avec les feuilles mortes j'attendais que le temps passe on peut dire que j'ai tous mon temps que ce soit pour réfléchir ou m'instruire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 1 Oct - 21:48

Après une petite sieste improvisée je me rendais compte que la nuit était déjà tombée et moi comme une idiote je restais plantée là mon corps n'arrivait pu à bouger comme si des milliers de fourmi parcouraient mon corps quelle horrible sensation ça devait surement être une mauvaise irrigation des muscles.

Malgré mes efforts pour me lever mon corps refusé de bouger toujours englué dans sa profonde léthargie, mon petit coin boisé était devenu beaucoup plus sinistre en plus j'étais seul je plaquais ma tête contre le vieux tronc du chêne peut etre était ce le moment de penser cette fois ci à des choses qui sont quelque peut logique non ?

A cette réflexions je fermais de nouveau les yeux de peur que mon esprit dérive vers d'autres contrées complètements absurdes,mais si interesante.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Mar 4 Oct - 16:58

Après une bonne heure, je commençais à avoir froid, en plus rester plus longtemps ne servira à rien, je me hissais sur mes deux jambes.

M'accordant un moment de pose pour regardais encore une fois cet endroit, il me plaisait.... mais pour l'instant je ferais mieux de rentrer, en plus ça fait un bon moment que Qiang' était partie et elle m'avait inquiété avec son visage un peu trop triste pour moi, elle devait préparer quelque chose........ Enfin elle fait ce qu'elle veut ce n'est pu une gamine!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 23
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: La forêt. Sam 12 Nov - 15:23

Nous étions sorties du bâtiment et avions marché pendant un petit moment dans la nature jusqu'à arriver dans une petite forêt, pas très éloignée de la maison de redressement, mais assez isolée malgré tout. Je n'avais absolument rien entendu dessus, si elle était hantée ou non ... Ça serait cool même si je suis une vraie flipette ! Je commença à m'aventurer prudemment entre les branches qui manquaient de nous puncher à tout moment, et le sol qui glissait malgré que le fait qu'il ne soit pas mouillé ... Oui, ce sont les feuilles d'automne qui rendent le sol glissant ... Je m'en doutais ! Je tournais quelques fois ma tête vers Yami pour bien m'assurer qu'elle suivait derrière, qu'est-ce que je ferais si jamais elle disparaissait ?! Qu'est-ce que je raconte ... On peut pas disparaître comme ça dans la nature juste parce qu'on est dans une forêt sombre, vide et peut-être hantée ! Ah ha ! Arrivant devant une cabane qui ressemblait plus à une maison détruite, je pris ma respiration comme si soudainement, l'aventure m'appelait. Me tournant vers mon amie aux longs cheveux noirs qui je pense, avaient failli s'emmêler avec les branches, je fixa de nouveau la maison abandonnée avec un large sourire qui prouvait mon envie d'explorer l'endroit.

« Ça te dit qu'on explore la vieille bicoque ? » lui proposais-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 19 Nov - 12:41

J'avais suivit Aerith sans approbation car j'avais toujours voulut aller dehors depuis que j'étais arrivé dans le pernsionnat ! Elle m'avait conduit dans une foret lugubre ou il y avait énormément d'arbre... d'un autre côté, une forte sans arbre, ce n'est pas vraiment une foret ! J'avais faillit m'emmêler les cheveux à cause des stupides branches qui trânait par ci et là, ce qui m'avait un peu déplu, je l'avoue ! M'arrêtant derrière ma guide, j'entre vu derrière elle une vieille cabane en boie pourrie et encore, je pensais les détails. Je pris le bras de ma bonne compagnie pour me sentir plus en sureter que ça, il fallait dire que je n'avais jamais mit les pieds dans ce genre d'endroit et qu'en plus, elle voulait qu'on rentre dans cette chose qui était une cabane.

- Pourquoi pas ! M'exclamais-je. Cela pourrait être interessant !

J'avais montrer une certaine excitation à ça car je n'avais jamais visiter l'interieure d'une pauvre maison abandonné à son triste sort. J'imaginais déjà un fantome sortir de je ne sais ou et nous faire une peur telle que nous mourrions toute deux de crise cardiaque. J'ai vraiment des pensée déprimante par moment ! Je me cacha derrière Aerith, toujours en lui tenant le bras dans les miens.

- A toi... l'honneur, murmurais-je, moins convaincue que la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 23
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: La forêt. Dim 20 Nov - 18:28

En observant de nouveau la vieille maison, je trouva l'endroit tout de même extrêmement louche bien que nous étions en pleine journée ... Quoi que, le soleil était déjà en train de se coucher et la lumière orangée qui passait entre les fines branches de l'endroit ne me semblait pas très éclairante. D'une certaine manière, ça allait donner un petit aspect 'hanté' à l'exploration qui nous attendait à l'intérieur ! Cette pensée idiote me fit sourire malgré le fait que je ne sois pas plus rassurée que ça en réalité. Soudain, je sentis qu'on m'attrapait le bras, mon regard se tourna vers l'auteur de ce geste, qui sans aucun étonnement était Yami. Serait-elle légèrement effrayée aussi ? Et puis, est-ce que c'est vraiment une bonne idée de fouiller un endroit aussi délabré ? Pas vraiment ! Mais les fantômes n'existent pas, ça se saurait ! Et nous ne sommes pas si loin de la maison de redressement que ça, si on veut s'enfuir pour quelconque raison ... Il suffit de prendre nos jambes à notre cou ! Je posa une main sur celles de Yami qui ne m'avait pas lâché, en lui faisant un sourire rassurant. Il n'y a pas de quoi avoir peur mais puisqu'elle insiste, je veux bien passer en premier.

« Très bien, j'y vais en premier alors. » fis-je en fixant la porte d'entrée plutôt ... pourrie.

M'avançant jusqu'à elle en gardant Yami derrière moi, je poussa celle-ci qui n'état fermée justement. Le grincement qu'elle produisit me fit froncer les sourcils, c'est bruyant ! Ça pourrait réveiller les morts ma parole ! Je jeta un regard furtif à l'intérieur, non seulement je voyais que dalle, mais en plus, le soleil se couchait, ça m'aidait pas beaucoup. Tout ce que je pouvais voir c'est le fait que la pièce à l'entrée était sûrement le salon, argument ? Je crois avoir vu un canapé vers le fond de l'endroit ... Je fis un premier pas dans la pièce et le plancher pas très droit poussa comme un cri de douleur, waouh, ça en est flippant ! Mes pas se faisaient petits mais assurés, je n'ai pas peur, je n'ai pas peur ... Soudain, deux petits yeux qui brillaient comme des joyaux se faisaient remarquer vers le fond de la pièce complètement noir ... On dirait des yeux de chats ! Et j'espère que c'est un chat parce que sinon je flippe. Me tournant vers Yami toujours derrière moi, je lui demanda :

« Tu vois ce que je vois ? » lui demandais-je en lui pointant du doigt les deux yeux blancs qui nous fixaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 21 Nov - 18:25

Alors que le soleil était tout juste sur le point de se tirer pour laisse la place à la nuit, je suivis Aerith en direction de la cabane en voie de disparition au vu de l'état totalemnt déplorable ou elle était, je laissais cependant un oeil curieux dépasser de ma cachette quand nous avions commencer à pénétrer dans ce lugubre habittat abandonné. Il faisait vraiment sombre, à peine je pouvais distingué la silouhette des restes du canapé non loin de nous. Nous étions directement arrivé dans ce qui était sencé être le salon ? Ou quelque chose dans le style ? Et puis, surtout... C'est ça une cabane ?! J'en avais jamais vu des vrai, sauf en photos. Et puis en plus, elle était abandonné, ce qui me donnait encore plus envie de jeter un oeil dedans... enfin, si il ne faisait pas aussi sombre...

- C'est lugubre ici... Avais-je murmurer.

Puis, ce fut la remarque de Aerith qui me fit griser de frayeur en voyant qu'il y avait deux choses qui brillaient non loin de nous et qui semblaient nous scruter. WTF ?! C'est quoi ça ?! On dirait des yeux !!! J'avais jamais vu ça, et perso, ça me faisait plus flipper qu'autre chose ! Secouant la manche de Aerith fréniquement parce que j'étais aussi bien éffrayé que surprise, ce fut ma façon de lui dire; " J'ai vut !!!! " et aussi " C'est quoi ?!!! " par la même occasion, bien que je disais rien. C'est vraiment pas la classe d'avoir été enfermé du monde extérieure pendant toute son adolescence, ça, c'est moi qui vous le dit !

Puis, ce fut par instinct, mais j'avais choté dans quelque chose, ce qui fit disparaitre les deux yeux qui nous scrutait pour laisser apparaitre un petit chat noir aux gros yeux. Je lacha un soupire des plus bruyant, exprimant mon soulagement le plus totalement devant cette découverte. Puis, je fixa la bête... Un chat... J'ai eu peur à cause d'un chat... Il est mignon en plus...

- Ce n'est qu'un chat...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 23
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: La forêt. Lun 21 Nov - 19:09

La petite remarque de Yami m'avait fait quelque peu rire, et oui, déjà que ça doit bien être lugubre ici en pleine journée, je te raconte pas quand on est en pleine nuit ... D'ailleurs, mon plan pour la fin de journée serait de fouiller encore un peu l'endroit et de repartir pas trop tard parce que oui, je n'aime pas particulièrement envie d'être dehors le soir, et non. Surtout que maintenant que le soleil est vraiment parti, il commence à y avoir des petites brises de vent très froid, pour ma part, j'en suis pas fan ! Autant dire que je vais pas rester ici longtemps ! Bref.
Les deux yeux nous regardait bien et personnellement, ils m'effrayaient quand même un peu. Rond, blanc, et ... rhô pis zut hein, j'ai le droit d'avoir quand même non ? Je sentis mon bras être secouer et tourna mon visage vers Yami, qui apparemment, avait remarqué la jolie paire d'oeil qui nous fixaient. On dirait qu'elle est aussi effrayée que moi sur ce coup, quoi que moi je vais essayer de ne pas ... PANIQUER. Soudain, j'entendis un petit bruit, et me détourna mon regard vers ce dans quoi Yami venait de shooter probablement sans faire attention. Les deux yeux disparurent et laissèrent place à un petit chat noir avec de jolis petits yeux ronds qui se mit dans le peu de lumière que nous donnait le dehors pour s'asseoir en face de nous. Hum, je préfère les chiens mais j'avoue qu'il est assez mignon lui. M'en approchant sans laisser Yami derrière toute seule, je m'accroupis en face du chat avec un large sourire.

« Eh beh, il nous aura fait peur lui ! » dis-je en le caressant.

Je le scruta un instant, un beau pelage, et un regard perçant, eh bien, c'est un bien beau chat. Que fait-il ici ? Peut-être n'a t-il pas de maître ? Ou il a peut-être été abandonné ... Ah là là, ça ne m'étonnerais même ! Bon, me tournant sur le côté pour l'observer sans avoir la lumière du coucher de soleil derrière moi, je pus remarquer une chose bien étrange ...

« Et il n'a pas de collier ... » fis-je en le caressant une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Mar 22 Nov - 18:05

J'avais fait un bref " hum ! " affirmatif quand Aertih avait fait remarquer le faite que ce petit minou nous avait fouttu un belle peur. Je la suivais sans broncher, ne voulant véritablement pas rester seule dans le noir de la cabane. Elle s'accroupit pour calîner le chaton en me faisant remarquer qu'il n'avait pas de collier. Un chat érrant ? Ou abandonné ? Je me rapprocha pour voir ça de plus près et constata de mes propre yeux que c'était bel et bien le cas. Qui peut être aussi cruel pour laisser un chat dans la nature... ? Mais il pouvait aussi être érrant, ne l'oublions pas... D'ailleurs, l'idée que ce chat pouvait avoir la rage m'éffraya un peu, bien qu'il n'avait pas l'air de le possèder en soit.

- On peut pas le prendre avec nous à House Fukkou ? Demandais-je.

C'est vrai ça, on peut pas le receuillir ce petit minou ?! Le règlement nous en interdit peut-être aussi... C'est null si c'est le cas, mais je dois avouer que cette maison de redressement n'est pas vraiment un refuge pour animaux... surtout avec les délinquant qui y trainent ! Quelqu'un pourrait le tué, le pauvre. Je me redressa à cause d'une brise glaciale, brrr ! Il fait pas chez le soir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 23
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: La forêt. Mar 22 Nov - 18:33

Les yeux du pauvre matou étaient d'une belle couleur, qui nous avait paru blanche lorsqu'il s'était cloîtré dans l'obscurité de la pièce, mais qui me paraissait légèrement grisé maintenant qu'il était dans la lumière. Dans tous les cas, il n'avait pas l'air d'être malade, ou pire, blessé. Les chats maltraités ça existe après tout ! J'observais tout son corps avec sa jolie fourrure noire qui paraissait très propre et reluisante. Lorsque Yami me demanda si l'on pouvait le ramener à la House, mes sourcils se frondèrent l'espace d'un instant avant de scruter un point invisible dans le vide devant moi.

« Alors là ... Je n'en sais rien. » fis-je légèrement déçue.

Mais le laisser ici tout seul, quelle tristesse ... Si aujourd'hui, il fallait faire une bonne action, je crois que voilà notre chance : sauver un petit minou. Je m'en approcha et sans lui faire peur, je le pris entre mes mains, ouf, pas trop lourd la bestiole ! Me relevant tout comme Yami qui avait eu un frisson sûrement du au froid, je me tourna vers elle avec un sourire. On avait un risque de se faire prendre par les surveillants mais bon, qui ne tente rien n'a rien !

« Je te propose qu'on l'emmène pour ce soir, qu'on le nourrisse, et qu'on le relâche demain. J'ignore si les animaux sont autorisés mais le laisser tout seul ici ne serait pas une bonne action. Qu'est-ce que tu en penses ? » demandais-je à Yami avec un regard bien déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Mar 22 Nov - 19:13

J'esquissa un tendre sourire quand Aerith proposa de le nourrire et de le garder pour ce soir, avant de le relacher demain. Cela me semblait une bonne idée, et puis, les surveillants ne peuvent pas savoir qu'on le garde pour le moment. J'ai aussi un doute sur le faites qu'ils fassent des inspections dans les chambres des penssionnaires de House. Je resta cependant cependant convaincu que l'on puisse rencontrer un surveillant qui pourrait le garder, ou qui pourrait nous autoriser à s'en occupé. Haaaa, se serait gégnial que se soit un surveillant simpas qui nous chope avec ce chat quand même, comme ça on aura pas de problème trop important avec lui.

- Hum, c'est une bonne idée, fis-je en affichant un grand sourire. En espérant que personne ne nous attrape.

j'avais dit ça avec un clin d'oeil emplie de complicité. Haha', ça me donnait l'impression de violer une loi super important. Je trouvais ça aussi bien amusant qu'interessant de vouloir garder ce magnifique chat avec nous. Je n'ai jamais personnellement eu la chance de pouvoir en garder un à l'insut des surveillants. Bon, je dois avouer que je passe un peu pour une racaille là, mais faut vraiment être un bel enfoiré pour laissé ce minou seul ici. Je caressa le minou avant de reporter mon attention sur Aerith.

- On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 23
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: La forêt. Mar 22 Nov - 20:31

Effectivement, si jamais on se faisait attraper par un surveillant pas commode qui nous chopait avec ... On pourrait dire adieu au chat ! Mais tentons de nous la jouer fine, il ne faut pas qu'on se fasse remarquer avec le minou ; ça me donne des frissons, on dirait qu'on est en mission impossible ... Et que les agents top secrets pour une fois, c'est nous ! Ah ha, faut que j'arrête de mater des trucs d'espion, ça me donne trop envie après. Je fis un grand sourire à Yami en voyant son clin d'oeil qui traduisait son envie de l'emmener aussi. Bon, maintenant que la décision est prise, autant se dépêcher parce que si je me souviens bien, il y a un couvre-feu, et nous l'avons sans aucun doute dépasser depuis belle lurette. Cependant, si on arrive à se faire discrète, on pourra passer sans problème.

« Oui, allons-y, et tâchons d'être discrète ! » fis-je en sortant calmement de la petite maison ou ... cabane abandonnée on va dire. Direction la maison de redressement avec le minou.

( Tu peux posté à l'entrée ? : D )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 13:36

Je venais de me rendre compte en m'arrêtant devant cette forêt que je ne connaissais pas la route pour aller aux galeries marchandes. Je me disais que finalement, je pourrai donner des choses venant de France. Donc je pénétrais dans cette sombre forêt, regardant bien où je marchais. Et finalement, quand j'arrivai enfin à trouver un coin où l'herbe poussait verdoyante et grasse, je m'écroulais, épuisé. Je finis par fermer les yeux, et me fit engloutir par le pays des songes.

Je relevais la tête et regardait mon téléphone, que j'avais laissé éteint pendant longtemps. Je l'allumai et regardai la date. Comment ?! Deux Janvier ?! J'avais raté Noël, et tout ?!
Je soupirai, énervé. Qu'est-ce que c'était que ça ?
Je levais les yeux vers le ciel et me mis en position assise. Comment sortirai-je donc d'ici, en plus ? GRR. V'là que j'étais énervé. Je regardais quand même l'heure. Et bah. 15 heures moins vingt. Hanlala.

" Je vais mourir ici... "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 13:46

Ayant marcher pendant un bon moment, complétement enfoncé dans mes pensées. Je ressortis de mes pensées quand mon pied buta contre quelque chose ayant failli de tomber. Je baissa le regard et remarqua que mon pied avait tapé dans une racine d'un arbre. Je regarda autour de moi et fus étonné d'être arriver dans la forêt. J'aperçu alors une silhouette un peu plus loin et m'approcha de la personne. Elle était dos a moi.

Sa va pas? Vous êtes perdu?

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 13:57

Je relevai la tête vers la personne qui venait de m'adresser la parole... BEAU GOSSE EN VUE ! Mais je restais calme.

" Euh.. Oui.. "

Bon, un peu troublé aussi. Parce que... qu'est-ce qu'un beau gosse vient faire dans une forêt ? Il s'adonnerait à des pratiques pas très... Mais à quoi je pense moi, qui suis AUSSI dans cette forêt ? C'est tout aussi louche ! En plus euh... Je me recoiffai vite fait. Au cas ou. Parce que là c'était vraiment pas classe et me relevai nerveusement et regardai mes pieds... Enfin mes ballerines. Tout à coup je me sentis mal... Et je me cachai derrière un arbre, plus que gêné, la tête baissée.

" Désolé. Je ne suis pas présentable. "

En plus, je n'étais même ps habillé comme un garçon... enfin, ça c'était pas grave, mais quand même !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 14:04

Je souri en le ou la voyant me regarder avec les yeux écarquillait. Je commençais a ouvrir la bouche pour lui parler quand il ou elle partis se cacher derrière un arbre. Je rigola en entendant sa phrase. Puis je me calma rapidement pour pas le ou la vexé.

Mais vous êtes très bien comme vous êtes mademoiselle. Vous pouvez sortir de derrière l'arbre.

Je lui fs un sourire rassurant pour qu'il ou elle sorte de derrière l'arbre car pour parler c'est pas pratique. J'avais hésité a dire le mademoiselle ou pas mais maintenant je serai fixé sur son sexe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 14:28

Je ne réagis pas en entendant le "mademoiselle" dont on me gratifiait trop souvent pour que je m'en occupe, maintenant.
Je sortis par contre seulement ma tête de cette pseudo-cachette.

" Désolé, mais être dans cet état devant quelqu'un... Me gêne. "

Je levais mes yeux d'ambre vers lui. J'étudiais plus minutieusement son visage. Et pis non. Je ne devais pas reluquer les gens comme ça, ça fait genre l'intéressé quoi. J'ai un copain..

" Ouais je sors avec Garabed ! "

J'avais marmonné ma phrase bien bas pour me convaincre en espérant bien que l'inconnu d'à côté entendrait pas. En espérant.
Je remettais bien mes vêtements en place, mes cheveux aussi et.. MAIS COMMENT AVAIS-JE PU DORMIR PENDANT TANT DE TEMPS, MERDE ?! ... Calme. Je soupirai, irrité.

" Connaissez-vous le chemin pour rentrer au... "

Shit... Comment ça s'appelait déjà cet endroit...?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Lun 2 Jan - 14:36

Mais ne soyez pas gêner. Moi même je ne suis pas vraiment bien habillé. Alors sortez donc.

Je regarda sa tête puisqu'il y avait que sa que je voyais d'elle. Je remarqua alors qu'elle me regardait attentivement puis marmonnant quelque chose que j'avais bien entendu.

Ah mais heu je comptais pas vus draguer ^^' mais bon c'est bon de savoir que vous êtes déjà prise. Au cas ou.

J'attendis encore, regardant le paysage alentours. Ce qui voulait dire qu'il était principalement envahit d'arbre, heureusement pour une forêt. Je releva la tête en l'entendant me demander son chemin.

Pour rentrer en ville? Ou alors au centre de redressement, House Fukkou?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 7 Jan - 10:51

" O-oh ... Mais je me parlais à moi-même. Désolée... "

Je me tus puis me mis à gigoter en rosissant, faussement gêné. Je ne faisais que de la comédie. Comme si j'allais réellement réagir comme ça par... Instinct.

" O-Oui, voilà, House Fukkou... "

Il devait me prendre pour une débile pour le coup. Je soupirai mentalement.

" Pouvez-vous m'y emmener... S'il vous plaît ? "

J'avais envie de me foutre de ma gueule pour le coup. Je passais une main légère dans mes cheveux, les mettant en arrière - mais ils retombèrent devant mon visage - et soupirai.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Sam 7 Jan - 14:02

Je souris en le voyant galéré a s'expliquer. Je fis un léger signe demain pour lui faire comprendre que j'avais compris. Puis j'écouta calmement sa demande. Je lui souris puis accepta de le ramener a house fukkou. Je me retourna et lui pris la main pour pas le perdre. Puis je repris le chemin par lequel j'étais venu. Zieutant de temps en temps derriere moi pour voir si il avait pas trop de difficulté a me suivre. On arriva finalement a la sortie de la forêt. On continua jusqu'a l'entré de house fukkou.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Mer 11 Jan - 14:23

Mes pas me menèrent dans la forêt un endroit que j'avais malheureusement connu avec Qiang Wei, la solitude .... Je m'y étais habituée depuis mon enfance, à avoir pour seule compagnie un livre ou le sons du vent, je ne m'attachais à rien, car ça faisait trop mal quand la personne s'évaporer de votre vie, votre coeur vous fait mal et les larmes tombent comme la pluie sur votre visage, je me suis toujours dit que je pleurerais pour mon âme que la veille de ma mort ou les jours de souffrances.... Pourquoi ? Car je ne pense pas que montrait mon mal être aiderait ceux autour de moi, ils seraient trop triste, moi je n'ai pas d'avenir donc j'ai décidé depuis un bon moment que je ne voulais pas être un poids pour ces personnes. La vérité me heurta j'étais venu pour Qiang' mais, aussi pour ne plus être sur le chemin de mes parents ni sur celui de .... Enfin le sien, pour Qiang' ? Et bien je savais très bien, qu'elle ne se rendait pas compte de ce que j'avais en moi, de ce qui me rongeait jours après jours maintenant que je suis ici je ne m'attache à personne je n'aime rien, je ne veux pas ... De souvenirs qui pourraient rendre triste ces personnes auxquels je me lis .... Quel égoïsme n'est-ce pas, n'ayez pas pitié oublier moi ou détester moi.
Je ne regardais rien, je marchais droit, toujours tous droit, pour me perdre dans l'ombre de cette nuit d'hiver, mon pied se coinça dans une racine et me fis trébucher, j'heurtais le sol violemment, l'odeur humide de la terre atteint mes narines pour me réveiller, j'étais étalée sur le sol mes cheveux, par la violence de ma chute, c'était détaché, cette chevelure ... Elle aussi était, malgré les apparences, très importante. Dans tous les cas mon ruban était perdu pour l'éternité et mes cheveux libre pour une nuit. Je me relevais avec dureté mon genou droit me faisait mal mais, je réussis à atteindre un vieux tronc d'arbre sur une petite pente verdoyante, la vue était dégagée sur toute la forêt, le vieil arbre était robuste et son tronc était épais, nostalgique ....Je mis cala et souleva mon jeans pour découvrir une petite blessure, mon sang ressemblait à une rivière rouge coulant entre la neige du matin... Ma peau était tellement blanche que je me croyais déjà morte mais, les autres disaient que je ressemblais à une poupée française pourtant pour moi ce n'était pas le cas, les poupées sont délicates et savent se taire, moi je suis une brute qui dit tout ce qu'elle pense .... Je fouillais dans mon sac pour y trouver un paquet de mouchoir, j'en plaçais un sur ma plaie qui me brulait la terre s'était amusée à y entrer.

"-Pourtant, ce n'est pas toi qui me fais le plus mal." Murmurais-je à mon genou.

C'est vrai ... Je me sens seule pourquoi est-ce que je suis partie ?! Je ne voulais pas le laisser, il est loin maintenant. Pour la première fois depuis des années des gouttes d'eau tombaient sur mes joues mais, je ne devais pas pleurer pour moi, non Chigiku pense à autre chose, je me concentrais sur l'arbre c'était un cerisier mais..... Il y a des pétales ou je rêve. Oui à ce moment des petites taches blanche qui voletaient mais, pourtant nous sommes en hiver, tendant la main pour atteindre un pétale elle y disparut hein ? Mais il neige !!! Grâce à la lune les flocons ressemblaient aux fleurs de cerisier, c'était beau .... La Lune, la nuit, la neige ....Mais il y avait un bémol, une présence ..... Qui ne mettait pas inconnu mais ... Qui ?!

"-Qi...Qiang ?"

Aucune réponse je commençais à trembler, une chaleur familière mais, inconnu c'était étrange tellement étrange quand soudain à travers les troncs d'arbre une petite tache s'y dessina, un ... Un renard ?! Mais je ne suis pas de la nourriture !!! Il s'approchait de moi, normalement et moi je ressentais un lien entre nous ... Moi avec un animal c'est un rêve !!!

"-Aller zou il peut y avoir des chasseurs !!!" Lui dis-je intimider

-Je vous pensiez mal .... Et vous l'êtes ne me mentait pas je vous connais "

Mes yeux s'agrandir c'était cette petite boule de poile qui avait la taille d'un chaton qui me parlait euh.... Oui bien sûr, ou son mes cachets ...

"Vous saviez que vous aviez l'air bête ? Me dit-il sérieux comme jamais. Vous savez les familiers et bien je suis le vôtre, un Kitsune, enchanter ... Je suis ici pour vous aider."

Ses yeux luisaient dans le noir, ils étaient d'une couleur verte émeraudes.... J'étais bouche bée, j'avais un familier moi ?! Il est tellement mignon en plus! Mais, je n'avais pas le temps, j'avais lu dans un livre qu'il fallait lui donnait un nom pour donner une identité .... Une appartenance .....

"Allons en parler au chaud ou dans un endroit où je pourrais vous en apprendre plus sur vos facultés et les miennes... Même si je sais déjà tous sur vous !"

Je me levais écoutant ses indications il s'installa sur mon épaule et il s'y sentait apparemment bien .. Et là un truc bizarre se passa il était comme en moi et il me dit naturellement.

"Alors allons y Märchen."

Märchen hein ?! Ce prénom m'était venu tous seul .... Je m'avançais sur le chemin du retour, heureuse et embêtez de ne rien savoir, je le sentais toujours près de moi mais, ce petit renard n'était plus là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Dim 15 Jan - 19:22

    Courant à travers les couloirs de l'établissement, je quittais celui-ci pour ensuite courir encore plus vite à travers les chemins boueux qui menait à la forêt, une grande forêt qui était encore sombre vue que l'on était tôt le matin. Il faisait froid, j'avais très froid malgré que mon corps se chauffais peu à peu vue que j'étais dans un êtas second. Je tremblait encore affreusement et les chemins avait l'air d'être en double, surement a cause des médicaments.. Reniflant, j'arrivais donc au beau milieux de la foret, les larmes coulant silencieusement sur mes joues rouges à cause de mes pleurs qui devenait de plus en plus importantes. J'en avait assez, assez de souffrir alors que j'avais été heureux.. une fois dans ma vie, rien qu'une seule fois.. Relevant la tête, j'aperçus une sorte de cabane qui semblait abandonné.. tant mieux.

    Je 'y approchais donc, passant la porte qui était ouverte et l'interieur était saccager, remplis de meuble en bois , de bout de verres et tout ça. Restant planté à l'entrée, je finissais par m'avancer dans l'unique pièce, m'asseyant finalement dans un coin parmi les bouts de verres que je prenais dans mes mains afin de les lancer au loin dans la pièce. Je pleurais encore et encore, me mordant la lèvre en essayant d'oublier ce qu'il venait d'arriver.. mais c'était dur, très dur, j'y arrivait pas, je ne pouvait pas. ça fait trop mal bordel, comment à t(il osé faire ça.. à moi quoi. M'a t-il menti ? il voulait surement pas me rendre triste mais c'est raté.. Je le savait que ça ne pouvais pas marcher, nous somme trop différant mais malgré tout, je l'aime, je continu de l'aimer malgré tout ça, pourquoi hein, POURQUOI ?! j'arrive plus à réfléchir ni à trouvé de solution, j'en ai marre de souffrir.. Baissant la tête en continuant de me mordiller la lèvre, je finissait par en saigner alors que je me plantais les bouts de verre dans ma main sous l'immense tristesse qui me cernait à présent. En parlant de main, je remontais l'une de celle ci pour la regarder, la paume de ma main qui était encore rouge, c'est avec elle que je l'ai gifler.. J'en n'ai pas pu me contrôler.. Il va tout autant me détester maintenant... je suis débile, DÉBILE !

    Criant , je laissais en même temps des flammes sortir de mes mains en rafale , elles se rabattait sur le bois a moitié mouillée mais tellement que j'en envoyais sous la grosse colère qui me pris soudainement, les meuble se mis à s'enflammer et les mur firent de même. Oh non non... Arrêtant de crier, je posais mes mains sur mon visage pour essayer d'essuyer mes larmes, mais cela empirais et je me mis du sang sur la figure alors que le bâtiment en bois commençait à s'enflammer et s'effondrer par la même occasion. Je restais dans mon coin, à regarder à présent le vide qui m'embrumais l'esprit, les larmes encore coulant, le plafond commençais ensuite à s'effondrer pour de bon et j'eus à peine le temps de bouger que je me pris un bout de bois sur la jambe. Je criais alors de douleur alors que j'essayais de me sortir de là, de cette enfer qui pourtant me plaisais. Levant les bras, je faisais de sorte de pousser le feu afin que je puisse me faire un passage et sortir dehors, hors de danger désormais. J'étais sur le sol, à quatre patte, le front contre le sol en pleurant silencieusement alors que la petite cabane derrière brulait encore, éblouissant toute la pénombre de la foret. Je veux plus .. j'en peut plus... J'arrive pas à m'y faire à ce mode de vie, je veux retourner dans les ténèbres, rester seul, j'y était tellement bien bordel... Je regrette d'avoir bouger, désoler Stan... je t'aime.. c'est pour ça que je vais devoir tout renoncer pour pas te gêne d'avantage. Je m'asseyais sur le sol, ramassant un bout de verre qui trainait, celui que j'avais lancer dehors, je tournais ma tête vers mon bras, retroussant ma manche de manteau et pyjama afin de regarder longuement ma cicatrice qui était bien rouge, on aurais presque crus qu'elle s'ouvrait.. hé bien.. je vais moi même l'ouvrir cette saleté...

    Inspirant à fond, je posais la pointe du bout de verre au début de la cicatrice puis je l'enfonçait, serrant les dents pour pas gueuler, je fermais les yeux en fronçant les sourcils, putain ça fait mal.. ha... C'est pas pour autant que j'arrêtais, après l'avoir bien enfoncer, je l'avançais tout le long de ma cicatrice afin d'ouvrir tout le long de celle-ci , ouvrant donc à peu près la moitié de mon bras. Je finissais par gémir de douleur, lâchant ensuite sur l'herbe le morceau de verre tacheté de sang. Je pleurais encore mais je sentais le vide m'attirer, m'obligeant à fermer les yeux et m'allonger sur le sol, le bras ensanglanter. J'entendais des voix, des cris, des sirènes... mais je me plongeais peu à peu dans l'obscurité, je tombais alors dans les pommes.... Vais-je quitté enfin ce monde ?

    Pov Extérieur.

    Le corps inerte du jeune homme alertait soudainement un petit couple de personnes âgées qui faisait leur promenades du matin avec leur chiens, il avaient alors appeler la police,les pompier et enfin l'hopital qui venu aussi vite que possible pour porter le jeune homme et le transporter à l'hôpital le plus proche. Les policier quand à eux restait sur les lieux avec les pompier qui éteignirent le feu en très peu de temps....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: La forêt. Dim 15 Jan - 21:07

Je marchai, sans regarder derrière moi le bâtiment Fukkou dont je m'éloignai peu à peu, partant du centre ville pour une nouvelle fois m'aventurer dans la nature en espérant ne pas me retrouver nez-à-nez avec une mauvaise scène comme celle de la dernière fois, au lac, lorsque j'avais découvert mon rouquin en train de se noyer. J'étais partis quelques minutes avant de couvre feu, avec discrétion, même si lorsque je rentrerai il sera probablement tard mais que je me fasse punir ou non, ce n'est que le cadet de mes soucis. Marchant calmement, ma tête était basse, ma mèche me cachait les yeux déjà voilés par l'obscurité. Je ne pouvais définir mon humeur, pas vraiment positive, c'est tout ce dont j'étais capable de dire. Plus en colère non, c'était passé dés lors que je m'en étais pris une par Kyle, que j'avais retrouvé mes esprits, mais à présent c'était plus dur, j'avais l'impression de m'enfoncer peu à peu dans le plus grand désespoir, et mon cœur ne demandait qu'à me faire verser des larmes, mais celles-ci ne franchirent cependant pas mes paupières, je me contenais, comme je l'ai toujours fais, criant mentalement, souffrant au plus profond de mon être. Je me détruisais tout seul, comme un grand. Je l'avais aussi brisé, lui auquel je tiens tant. Où était-il ? Seul, détruit, malheureux, en larmes ? Sûrement tout cela en même temps.

J'ai été dégueulasse, pourquoi a-t-il fallut que tous ces malheureux mots franchissent mes lèvres ? Pourquoi j'ai dus toucher là où ça fait mal, le détruire alors qu'il m'aime, alors qu'il a des sentiments pour moi et que c'est certainement réciproque, suis-je si égoïste que ça finalement ? Je me suis bêtement emporté, et je crois que ça va me poursuivre longtemps, je n'ai pas finis de baver de mon comportement des plus honteux. Avançant, j'arrivai devant une sombre forêt, ne m'arrêtant pas pour autant, marchant avec la sensation que chacun de ses pas me faisaient de plus en plus sombrer, comme une longue descente au enfer. Finalement, trêve de pensées, une odeur de brûlé me vint au nez et m'alarma alors. Un incendie ? Ou quelque chose comme ça ? Ça ne m'étonnerait pas que ce soit le fruit d'une bande de jeune, ça, d'ailleurs j'aurais très bien pus être à leur place, mais pas cette fois-ci, l'envie de faire une connerie pour me défouler était loin, très loin de mes idées. Marchant, je tentai de découvrir la source de cette odeur, m'approchant avec inquiétude d'un petit rassemblement de personnes plus loin, flics y comprit. Y a t-il des blessés ? Je finis par m'arrêter devant eux, jetant un regard à l'étendue des dégâts. Ce serait cette vielle cabane qui aurait prit feu ? Une chance, elle ne semble pas être habitée. M'apprêtant à repartir, j'entendis soudain malencontreusement une discussion entre deux policiers et à son entente, mes jambes se stoppèrent net. Un jeune garçon blessé ? Aussi bête que ça puisse être, bien qu'il devait y avoir plus d'une centaine de garçons dans les environs, je me permis de me retourner et de m'incruster dans la conversation. Je dois en être certain, je veux que ce pressentiment me quitte, vite ...

"Vous dites qu'il y a eut un blessé ?" me permis-je de demander
"Oui." répondis le vieux policier "Un jeune homme d'environ ton âge, il a été retrouvé inconscient au sol, d'importantes lésions au poignet."
"Pardon ? Et comment était-il ... ce garçon ?" Ma voix flanchait déjà.
"Je ne me souviens plus vraiment, il a été emporté aux urgences il y a à présent un petit moment ... Ah oui ! Ses cheveux étaient roux il me semble."

Moment de silence. Roux ... Non, c'est impossible, ça ne pourrait pas être ..? Restant figé, mes yeux légèrement écarquillés et vides, j'eus un instant d'arrêt, pensant à toute allure. Mais bien sûr, le feu ... Je jetai soudain un coup d’œil à ma gauche, apercevant mon filet d'eau qui m'avait suivit, s'agiter étrangement à mes côtés. Il semblait vouloir me dire quelque chose, que je ne compris bien sûr pas mais que j’interprétai à ma propre façon. Je dois y aller, je le dois, tout de suite ... Ça pourrait très bien être lui, et rien que pour m'assurer du contraire, je vais aller à l'hôpital, au moins je pourrais ressentir ne serait-ce qu'une importante part de soulagement si j'apprends qu'il n'est pas cette personne. Je me sentirais moins mal, bien moins ... Mon cœur là, je ne le sens plus, j'ai l'impression que je vais dégueuler, il faut que je sache s'il va bien. Putain, mais pourquoi son numéro ne figure pas dans mes contacts ?! Espérer, je n'ai plus que ça à faire. Ça ne doit pas être lui, c'est pas possible. Remerciant l'homme d'une voix tremblante, je me tournai ensuite, retournant à toute allure sur mes pas, aussi vite que mes jambes me l'autorisaient. Le centre ville, l'hôpital ... Veux-tu me punir de ma méchanceté, seigneur ? J'ai peur. J'ai tellement peur, Kyle. Je sens que je n'ai pas terminé de culpabiliser de mes actes, tout cela est loin d'être finit ...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forêt.

Revenir en haut Aller en bas

La forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Fukkou :: Ect.. :: Ce qu'il reste-