AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quartier de l'état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Hidan Mizumachi



Masculin Age : 35
Date de naissance : 12/02/1983
Messages : 33

MessageSujet: Quartier de l'état Ven 2 Aoû - 16:15


Villa luxueuse de Monsieur Hidan Mizumachi. En hauteur et à l'abri de la population, il faut en connaitre le chemin pour y accéder. Ce qui est sur, c'est que si vous y entrer, vous n'en ressortirez pas vivant...



Spoiler:
 


Dernière édition par Hidan Mizumachi le Lun 9 Sep - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hidan Mizumachi



Masculin Age : 35
Date de naissance : 12/02/1983
Messages : 33

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Sam 7 Sep - 23:25



Pas une mince affaire...


- Oui, je préfère… Avait-il répondu à son insolence lorsqu‘elle se permit une nouvelle fois de lui parler sur un ton familier en parlant de sa demeure. Cette demoiselle n‘avait sans aucun doute pas reçu une bonne éducation et semblait avoir un caractère bien trempé. Le comble pour un maître du feu… Toutefois logique. Le feu est un élément ardent et indomptable. Cependant, si elle ne se calmait pas et n‘apprenait pas le respect envers ses aînés, elle n'allait pas tarder à tâté de son caractère à lui. Sadique, méchant, calculateur, pervers… Si Hidan faisait son gentil par moment - comme dans la situation actuelle - il avait tout de même ses limites.

- Mais ne t‘extase pas trop, tu ne resteras ici que jusqu‘à ce que j‘ai trouvé que faire de toi.

Se garant, il se pressa de s'extraire de l'habitacle afin de s‘occupé d‘elle car en dépit du fait d'avoir reprit du poil de la bête, ses blessures étaient toujours bien présentes et elle perdait encore du sang.

Passant les portes de sa villa, il n‘eut dès lors plus rien à faire, ses gouvernantes et maitres d‘hôtel se chargeant de tout. Laissant la blanche dans les bras de l'un d'eux, il donna l‘ordre de l‘amener dans la chambre d‘amis située dans l’aile Est de la maison. Pendant ce temps, il effectua un autre ordre à ses gouvernantes : celui de lui trouver des vêtements propres et de lui faire prendre un bain une fois qu‘elle aurait été soignée par le médecin.

Et en parlant du loup, voilà la queue qui arrive.

- Docteur Harisen ! Bienvenu et merci d‘être venu si vite. Comme vous l‘aurez comprit, il ne s‘agit pas de moi mais d‘une jeune femme que je viens de trouver au milieu de la forêt. Ne posez aucunes questions et rester discret, comme d‘habitude.

Le faisant suivre une autre dame de maison afin de le conduire à l‘animal blessé, Hidan ne se pencha pas plus sur le sujet et ne prit guère la peine de l‘accompagner; ayant autre chose à faire et sachant qu‘elle était entre de bonnes mains.

Un bon bain chaud en charmantes compagnies, voilà cette « autre chose » qui l’attendait... Que de femmes nues ne demandant qu’à s’amusées. Les putes préférées de notre homme d’affaire, ses muses du sexe. Il les faisait toujours venir chez lui sans aucune honte et changeait de maisons closes régulièrement afin de diversifier et satisfaire ses envies malsaines.

Après cela, il s‘était rendu dans sa cuisine afin de grignoter un peu et offrir du thé au Docteur Harisen, qu‘il avait demander à retenir le temps de son « bain relaxant ». A priori, la jeune femme était en bonne santé bien que fiévreuse et sa jambe n‘était pas encore prête à se faire amputer. Bien bien bien ! Que de bonnes nouvelles ! Malgré le fait qu‘elle avait une nouvelle fois été difficile à tenir. La dresser sera donc une mince affaire…

Harisen partit, Hidan s‘informa sur le fait que la pyromane se soit lavée ou non et à son grand désarroi… Non. A en croire les gouvernantes, elle avait refusée parce qu’elle voulait se lavée toute seule. Bon sang… Quelle capricieuse !

En peignoir, Hidan se déplaça jusqu‘à la chambre où il entra sans gêne.

- Ecoute-moi bien parce que je ne le répéterais pas deux fois. Tu vas rester chez moi un certain temps à partir de maintenant et chez moi quand je donne un ordre, c‘est un ordre auquel on obéit. Libre à toi de te lavée toute seule lorsque tu seras guérie mais pour l‘instant tu es tellement remplie de bandage que j’ai l’impression d’être face à Toutankhamon lui-même. Que tu le veuilles ou non, tu as besoin d‘assistance et si tu n‘es pas contente, je te livre tel un paquet cadeau à la police.

Montrant toujours son mécontentement, elle lui cracha tout un tas de conneries à la figure puis se calma lorsqu‘elle l‘entendit parler de police. Observant les gouvernantes, elle bouda en fronçant les sourcils, agaçant de plus en plus le brun qui perdait patience.

- Tu peux toujours rester pleine de crasses et couverte de sang mais dans ce cas là, tu dormiras dehors, en compagnie des chiens.

Un argument assez convainquant si l’on juge que la chambre est des plus spacieuses et le lit des plus confortables. Sans compter que les chiens dont il parlait étaient loin d’être des toutous qui remuent la queue et donnent la pattes, si vous voyez ce que je veux dire… Rendant finalement les armes bien que grincheuse, Hidan prit le temps de lui faire part d'un dernier point important.

- Bien, j'aime mieux ça. Tu vois quand tu veux, tu peux être docile… Bref, tout les employés ici sont à ton service mais tâches de ne pas trop en abuser; ils doivent avant tout s’occuper de la tenue de la maison. Ensuite, tu as le droit d‘aller ou bon te sembles si ce n'est dans les pièces qui se trouvent à l‘aile Ouest. Cette partie m’est entièrement réservée et est interdite au public. Je n‘autorise même pas le personnel à y accéder. Si tu refuse de m’obéir ou déroge à cette unique règle, je te plonge dans la piscine et te laisse mourir douloureusement. Sur ce, je te ferais apporter à manger après ton bain. A tout à l'heure.

Quittant la pièce, il se dirigea vers son bureau - situé donc à l‘aile Ouest - sans même attendre une quelconque réponse de la part de la blanche. Si il était assez gentil pour la garder chez lui, il n‘en était pas moins assez fou pour ne pas se renseigner sur elle. Savoir tout de sa vie n‘était qu‘une question de temps. Et quand on parle de temps, on parle d’Hidan Mizumachi. Une nuit suffira pour tout connaitre d‘elle...



Dernière édition par Hidan Mizumachi le Mer 18 Sep - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asuna Shiwasu



Féminin Age : 24
Date de naissance : 15/12/1993
Messages : 9

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Dim 8 Sep - 11:28








Restant silencieuse en regardant là où elle atterrissait, elle imaginait bien que de toute façon ce n'était que temporaire. Mais elle ne voulait de toute façon pas aller voir la police donc autant aller ici vu qu'il avait l'air d'être d'une autre organisation ou quelque chose comme ça. Elle avait des tonnes de questions en tête mais rien ne franchissait ses lèvres. Une fois garé, l'homme la portait jusqu'à sa maison et elle fut surprise de voir plein de personnes à son service. C'était pas quelqu'un de normal ce mec et encore moins de banal ! il semblait important, en tout cas elle voulait bien en savoir plus du coup.

Se laissant faire emmener dans une pièce, un médecin venait très vite pour voir ce qu'elle avait. Bien sûr, ce ne fut pas une partie de plaisir car il devait mettre du désinfectant et toute sorte de chose pour éviter les infections et autres. Cela lui piquait quelque fois mais elle faisait que de grogner et ronchonner car après tout, elle voulait pas se montrer faible devant ses gens qu'elle ne connaissait même pas. Il lui mettait des bandages et elle avait vraiment l'impression qu'elle était tomber d'une falaise. Elle se sentait vraiment pas douée sur ce coup là.

Soupirant, les femme voulait aller lui faire prendre un bain, et bien sûr, elle ne voulait pas qu'elle la touche, impossible ! Elle refusa catégoriquement qu'elles l’emmènent et fasse le boulot à sa place surtout que... un bain quoi ! Une douche ça pouvait aller mais un bain... Elle détestais vraiment l'eau mais... Si c'était vraiment brûlant elle pourrait faire une exception. Mais c'est pas pour ça qu'elle acceptait qu'elles l'aide à la laver, elle pouvait le faire toute seule ! Claquant sèchement de la langue, elle regardait ensuite le fameux Hidan rentrer dans sa chambre en peignoir.

Bon, oui certes il état chez lui mais c'est pas pour ça qu'il doit se mettre aussi à l'aise devant elle, non mais ! Elle fronça les sourcils, recommençant à grogner comme pas possible mais.. Finalement être livré à la police c'était pas la chose qu'elle voulait en particulier.

« Ouais c’est bon, j'ai compris.» Dit-elle allait en haussant les épaules.

Écoutant ce que l'homme avait à dire, il lui disait donc qu'elle pouvait aller où bon lui semblait sauf dans une certaine partie de la maison qui lui était réservé à lui et personne d'autre. ça devait sûrement être un bureau ou quelque chose comme ça, avec des trucs ultra secret... Dommage ! Quoi qu'elle avait bien l'intention sans doute de quand même s'aventurez et s'enfuir après ou... enfin non, elle voulait pas mourir en faite. En concernant les chiens, c'est sûr qu'elle préférait dormir sur un lit bien confortable et de toute façon elle n'avait pas peur des chiens, elle saurait bien montrer qui était le maître... Soupirant, elle claquait une seconde fois la langue en le regardant partir.

Bon, elle devait en être contente d'avoir été repêcher et que l'on s'occupe comme ça d'elle. S'était bien la première fois qu'elle était dans un endroit pareille avec un homme aussi mystérieux. Mais il ne semblait pas lui vouloir de mal, pour l'instant du moins. Elle était dans un endroit qu'elle jugeait très beau et elle s'était bien confortable où elle allait dodo. Elle espérait rester le plus longtemps et cet homme... Il était bien intéressant malgré ses drôles d'airs. Soupirant, elle s'allongeait de tout son long sur le lit et préférait attendre un peu avant d'aller se laver. Elle soupirait longuement puis se levait, demandant à une femme où était les bains.

Elle s'y dirigeait donc en faisant la gueule bien évidemment et allait donc se laver. Elle faisait attention à ses blessures qui heureusement ne semblait pas si grave que ça et se lavait d'ailleurs les cheveux en même temps. Elle avait déjà hâte d'être sec car après tout, elle détestais l'eau même si c'était chaud. Une fois ceci de fait, elle se sentait évidemment plus propre qu'au départ et on lui donnait alors des affaires propre. Une fois habiller et sécher grâce à son pouvoir qui s'activait doucement, elle sortait ensuite des douches toutes propre.

Elle soupirais et s'étirait alors, allant dehors sur la terrasse. Elle s'asseyait sur un des fauteuil mit à disposition et regardais le ciel en regardant son élémentaire apparaître devant elle visiblement content qu'elle soit en entier. Elle claquais des doigts et faisait donc apparaître une petite flamme, la faisant changer de taille peu à peu en souriant. Elle n'était pas si affaiblie que ça en faite... Tant mieux.

« Ils ont tous brûler... jusqu'au dernier... ahahah! » Dit-elle en riant doucement d'une manière inquiétante alors que dans son regard on pouvait lire une satisfaction malsaine.

Elle s'en était vraiment pas mal sortie sur ce coup là. La police allait surement pas la retrouver si elle continuait à bien se débrouiller comme ça.

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣





L'élementaire de Asuna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hidan Mizumachi



Masculin Age : 35
Date de naissance : 12/02/1983
Messages : 33

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Lun 9 Sep - 18:35



Curiosité ou fascination ?


Au final, il ne lui avait pas fallut tant de temps que ça pour avoir des informations sur sa nouvelle colocataire et la seule chose qu‘il avait découvert à son sujet était qu‘elle n‘avait pas eut une vie facile jusqu’ici, d’où sa fragilité mental qui l’avait certainement pousser à foutre le feu à un bâtiment entier, incendiant au passage de pauvres victimes. Était-ce vraiment une bonne chose qu‘il la garde ici ? Enfin… Plus tard, il ira ce renseigner. Peut-être y avait-il des rescapés ?

Enfilant un jean et une chemise - qu‘il laissa ouverte afin de laisser son torse apparent - il quitta son bureau et reprit le chemin de la cuisine-salle à manger ou tous s‘activaient aux fourneaux. De diverses bonnes choses en petites quantités se préparaient pour satisfaire les gouts de la demoiselle. Se servant une tasse de café, il remarqua Asuna jouant avec une flamme sur la terrasse et décida d‘aller la rejoindre discrètement. Là, il tomba sur une conversation fort intéressante entre elle et son élémentaire. Déposant son café doucement, il s‘alluma une clope et s‘avança vers la blanche tandis qu‘elle riait diaboliquement.

- Asuna Shiwasu. Ta mère maitrisait également le feu mais se cachait de ton père par peur de le perdre. Lorsque tu étais encore petite fille, ton père à découvert la supercherie et à tenter de t‘étrangler. Ton premier crime. Tu l‘as incendier par légitime défense. Plus tard, ta mère s‘est suicidée après une longue dépression. Tu as finalement été emmenée à cet orphelinat.

Hidan marqua une pause, tirant sur la cigarette et avalant une gorgée de café. Gardant ses yeux posés sur la jeune femme, il ne décela aucuns remords sur ce qu‘il venait de narrer devant elle à voix haute. Était-elle si sombre que ça pour ne pas regretter de tels actes ? Pour ce qui était du père, c‘était compréhensible. Il avait tout de même tenté de la tuer et elle n‘avait fait que se défendre malgré son très jeune âge à l‘époque des faits. Mais l‘orphelinat… Était-ce une vengeance ou un acte purement criminel… ? Il l‘avait tantôt traité de pyromane et peut-être l‘était-elle réellement.

- Cet incendie, pourquoi l‘avoir provoqué ? Tu semble satisfaite. L‘avais-tu prémédité ou as-tu réagie sous une impulsion, un désir peut-être ?



Dernière édition par Hidan Mizumachi le Mer 18 Sep - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asuna Shiwasu



Féminin Age : 24
Date de naissance : 15/12/1993
Messages : 9

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Dim 15 Sep - 21:48







Toujours concentré sur sa flamme, son élémentaire tournait tranquillement autour d'elle en ne disant plus rien. Il n'y avait plus rien à craindre de toute manière... Soudainement, quelqu'un arriva derrière elle mais vu la voix, c'était évidemment Hidan. Il commençais à déballer sa vie comme si il avait vu dans une boule de cristal... Il était très fort, il fallait bien l'avouer. Il devait avoir des tonnes d’informations sur pleins de gens... Restant dos à l'homme, elle était surpris, très surprise même... Mais le montrais pas du moins. Elle était même intéresser. Il devait être finalement important... Elle déglutissais, se levant alors doucement de la chaise où elle était assise quelques secondes plus tôt. Il lui demandait alors pourquoi elle avait déclenché cet incendie.

« Pourquoi...? » Répétait-elle d'une voix brisé, restant aussi raide qu'une branche.

Un petit silence, Asuna finissait par passer une main dans sa chevelure afin de jouer avec l'une de ses mèches nerveusement, regardant un point fixe devant elle. Comme si elle avait perdu soudainement out son assurance, elle finissait par pouffer de rire, toujours d'une manière inquiétante. Elle se tournait d'un geste souple vers l'homme avec un sourire en coin puis s'approchais de lui d'une marche féline.

« Vous voulez vraiment le savoir, neh...?~ » Lui demanda t-il avant de glisser sa bouche à son oreille, les mains dans le dos. « je suis complètement taré. » Lui dit-il d'une voix basse comme si c'était un secret avant de se reculer de lui en riant.

Bon, c'est vrais qu'elle ne voulait pas vraiment lui dire tout de suite ce qui l'a vraiment poussée à faire ça. Du moins elle-même elle croyait qu'elle l'avait fait par désir ou... non, peut-être juste parce qu'elle est folle tout simplement. Se calmant, elle s'étira longuement, avant de croiser ses bras derrière sa tête.

« Peut-être par désir... Peut-être à cause de la folie... Qué néni ! c'est bien fait pour leur gueule de toute façon. »

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣





L'élementaire de Asuna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hidan Mizumachi



Masculin Age : 35
Date de naissance : 12/02/1983
Messages : 33

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Mar 24 Sep - 23:37



Être ou ne pas être


Après ses multiples questions, Hidan obtenu un certain silence. Celui qui dure le temps d‘une réflexion lorsque l‘on est pas sur de la réponse. Peut-être ne pouvait-elle pas répondre ou peut-être ne le voulait-elle simplement pas. Dans tout les cas, l‘homme d‘affaire n‘est pas du genre à ne pas recevoir de réponses lorsqu’il pose des questions et il la forcerait à parler quitte à y passer la nuit.

Finalement, elle se mit à rire de la même manière que tantôt. Froidement, détachée de la réalité. Le genre de rire à vous provoquer des sueurs froides. Ceci dit, c’est également le genre de rire qui n’effraie pas le moins du monde le brun; habituer à côtoyer la folie. Elle riait donc avant de se lever de la chaise sur laquelle elle était affalée pour avancer félinement jusqu‘à lui. Cherchait-elle à le tester en le chauffant ?

Son regard aussi était aguicheur mais il ne semblait pas naturel. Hidan avait l‘impression qu‘elle le faisait exprès et il se pouvait qu‘il ne s‘agisse pas que d‘une impression. Cette jeune femme n’avait sans aucun doute jamais eut de rapport avec qui que ce soit et ne savait par conséquent absolument pas s’y prendre.

Se rapprochant toujours plus elle lui demanda si il voulait vraiment savoir, comme si elle avait l’intention de l’en dissuader. Perte de temps, le chaman ne négocie pas avec ce genre de chose. Lorsqu’il veut obtenir quelque chose, il l’obtient et ne pose jamais de questions dans le vent.

Fumant toujours sa clope avec son café dans l’autre main, il la regarda se déhancher en haussant un sourcil alors que ses agissements ne l‘atteignaient pas. Impassible, il remarqua un gros progrès dans son langage qu’il apprécia sur le moment. Elle venait de le vouvoyer contrairement aux premières fois. Le bain lui avait-il fait reprendre un peu de lucidité sur le respect ?

Venant ensuite nicher sa bouche au creux de l‘oreille d‘Hidan, Asuna lui fit simplement savoir en chuchotant à la manière d’un secret qu‘elle était « complètement tarée ». Selon elle, l‘unique raison qui l‘aurait pousser à cet acte. Selon lui, en partie seulement. Si elle était en effet déséquilibrée mentalement, il y avait autre chose derrière tout ça.

Ricanant une nouvelle fois, elle fit demi-tour et retourna à sa place initiale, avouant en s‘étirant qu‘en fait elle n‘en savait rien elle-même. Hidan soupira longuement. Pourquoi tout ce cinéma alors ? Se moquerait-elle de lui ?

- Te fou pas de ma gueule. Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour que tu en parle de cette manière ? Je sais reconnaître un fou quand j‘en vois un et crois-moi, je n‘ai pas l‘impression que tu le sois totalement. Moi-même j‘ai déjà tué mais… Jamais inutilement. Si tu as vraiment fais ça sans raison alors je me suis trompé sur ton compte et tu n‘es pas digne de ce que j‘ai prévue pour toi.

Posant sa tasse à présent vide, il se rapprocha d‘elle et vint prendre délicatement son menton entre ses doigts avant d‘ajouter avec un sourire en coin :

- Et cesse de vouloir jouer aux grandes filles. Tu n‘as pas assez de sex-appeal pour finir dans mon lit.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asuna Shiwasu



Féminin Age : 24
Date de naissance : 15/12/1993
Messages : 9

MessageSujet: Re: Quartier de l'état Mer 25 Sep - 5:50







« Faut-il une réelle raison pour être fou ? » Demanda t-elle en regardant toujours l'homme.

Elle levait ensuite les yeux vers le ciel en soupirant doucement, sentant son humeur changer comme à chaque fois. Elle avait l'habitude de passer d'un cap à l'autre et là ce n'était pas tellement le moment de se calmer vu comment il lui parlait. Mais elle disait cependant rien, préférant ignorer parfaitement ses propos. Des raisons...y'en avait-il ? Ses pensés étaient encore trop embrouillé dans sa tête et elle ne savait quoi répondre véritablement. Une voix dans sa tête lui avait sans cesse de faire ci, de faire ça... Et elle, elle l'a fait. Mais... N'était-elle pas folle d'avoir écouter quelque chose venant en plus de sa tête ? C'était de la folie pure et simple d'écouter quelqu'un d'imaginaire, ou plutôt... sois-même.

Double, triple personnalité ? Euh, bah oui, surement. Elle savait ce qu'elle avait fait et ne le regrettait pas, un petit sourire étrange se reposait sur ses lèvres tandis qu'elle baissait le regard vers l'homme aux cheveux brun qui semblait désespéré. Il s'approchait d'ailleurs de la jeune femme avant de prendre son menton entre ses mains, ce qui avait le don de l'énerver un peu, elle fronça les sourcils avant de lui enlever directement sa main en soupirant.

« Je n'ai jamais eut l'intention d'aller avec toi au pieu. Je suis folle mais pas à ce point là, du moins, je crois. »

Elle avait terminer sa en un sourire de nouveau, sentant des frissons parcourir son échine en repensant à ce qu'elle avait fait. Elle tournait la tête vers la direction de l'orphelinat, plongeant son regard vers l'obscurité, ses pupilles devenant aussi grosses que des billes. Elle semblait un peu déstabilisé vu qu'elle changeait comme ça d'humeur à tout va, mais son sourire étrange restait sur son visage et ce n'était pas pour faire exprès. Elle revoyait les faces apeuré des personnes, le sang s’écoulant et le feu grandissant... La puissance des flammes...

« La vengeance hein... » Chuchota t-elle comme pour elle-même, semblant parler à quelqu'un d'invisible.

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣





L'élementaire de Asuna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quartier de l'état

Revenir en haut Aller en bas

Quartier de l'état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Fukkou :: Village Fukkou :: Habitations-