AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le hall d'entrée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
avatar
Sakuya Haibara



Féminin Age : 23
Date de naissance : 31/07/1994
Messages : 191

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 10:46

Il faut se remettre, il fallait qu'elle se remette de cette rencontre troublante. Limite, elle aurait souhaité tout oublier. Oublier la rencontre de Gareki, c'était ce qu'elle voulait. Bien que son coeur la faisait encore souffrir à un point inimaginable, il lui fallait se résoudre à ne plus y penser. Mais rien à faire, elle se sentirait mal même en étant à des kilomètres de lui. Gareki ... Oublier. Passer ses nerfs sur quelque chose ou quelqu'un ... voilà une idée intéressante à ses yeux. Descendant les escaliers calmement, son visage froid restait le plus indifférent possible, elle sortit du bâtiment. Il faisait froid, et on la prendrait sûrement pour une folle si on la voyait dans la rue comme ça en kimono, mais peu importe les gens, le premier à lui faire une remarque, elle le tuerait. Sakuya commença à marcher dans le froid de la nuit, partant dans la direction de la ville, son livre en main. Elle ouvra celui-ci à une page au hasard, et porta son regard sur la première phrase sur laquelle elle tombait.

« Personne ne peut vous aider, la différence fait la force des rejetés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 12:39

Le temps était passé vite en la compagnie de Garabed, et on fus vite arrivés à la maison de redressement. je soupirai, et gémis:
"Fini de rire."
J'avançais jusqu'à la réception, Garabed sur mes talons, et tendis mes cadeaux à la femme d'accueil, en précisant bien à qui ils devaient revenir. Elle hocha la tête, et, voyant le jeune homme derrière moi qui faisait la même chose, elle l'interpella.
"Garabed Rottenberg ? Vous êtes attendu dans la salle de classe des Génétiques d'ici seize heure."
Il fit un petit signe de la tête, puis se tourna vers moi.
"Qiang Wei, je te laisse, mais il me semble que tu dois aller dans la classe des normaux. J'espère te revoir, un jour."
Il m'adressa un sourire en coin avant de partir, et je sentis mes joues virer au rouge. Je soufflai un coup, et me dirigeais vers la salle qu'il m'avait indiquée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 15:00

"j'arrivais enfin dans le hall d'entrée, je remarqua la dame d'accueil à la réception, j'avançais vers elle tranquillement, je lui déposais mes cadeaux en lui disant à qui il fallait qu'elle l'offre puis je me dépêcha d'avancer pour aller dans ma salle de classe respective même si j'étais un peu triste de ne pas avoir Moona dans ma classe mais bon je la reverrais après Noël et on pourra jouer de nouveau ensemble en attendant j'espère que je m'entendrais à peu près bien dans ma classe car je n'en connais aucun enfin allons y et je parti en direction de ma salle de classe"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 15:03

Étant partie du réfectoire quelques minutes plus tôt, j'arrive rapidement et à grande enjambé au hall d'entrée. Je m'appuie contre un mur et reste planté là un moment, envoyant des messages à ma mère, chose que je n'avais pas fait depuis un certain temps, et trafiquant longuement sur mon portable, baissant un peu le son de la musique passant dans mon casque. Peu après, je m'approche du panneau en bois où sont accrocher plusieurs feuilles d'information, lisant quelques affiche avant de tomber sur l'une d'elle, parlant d'une "fête" pour Noël. Je m'appuie sur un pied, m'attardant sur cette affiche avant de retourner à ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aerith Braginski



Féminin Age : 22
Date de naissance : 23/09/1995
Messages : 1170

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 15:19

J'arrivais dans le hall d'entrée après avoir couru comme une dératée dans la ville pour être à l'heure. Piouf, on dirait que je suis pas la seule à être un peu en retard si ? Oh cool ... Je m'avança à l'accueil et déposa le gros sac avec tous les cadeaux dedans, oh pas le temps de trier, vous le ferez vous n'est-ce pas Madame ? ON SE COMPREND ! Elle prit le sac qui était apparemment bien lourd et le rangea à côté des autres. Bon j'ai hâte de voir ce que j'vais avoir à Noël moi, hu hù ! Regardant passivement les gens autour de moi, je traversa le hall pour me diriger tout droit vers la salle des élémentalistes. C'est quand même dommage qu'on fasse pas une fête genre grandeur nature et tout ! Avec toutes les races ! Quoi que je ne pense pas qu'on va tous s'entendre, breuf !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 15:30

J'arrivais presque en courants et je vous assure que même avec des petits talons on a du mal à courir ! Je n'avais pas envie d'arriver en retard et pourtant je l'étais déjà normalement ce n'est pas grave. Enfin j'aperçus l'accueil et la vielle femme que je n'appréciais pas vraiment, mais il fallait toujours se montrait aimable même si ce n'était pas ma tasse de thé, j'affichais un sourire charmant devant son visage défraîchie et sans vie. Je m'empressais de lui donner tous mes paquets ne faisant même pas attention aux personnes alentour. Je la remerciais et couru encore plus vite qu'avant, je devais avoir hâte.

Où est-ce que je devais aller encore ? Ah oui dans ma salle de classe, je crois que j'avais un peu peur même beaucoup, j'allais peut-être trembler au début mais c'est Noël est cet établissement devrait être ma nouvelle famille enfin j'en doute encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edan L. Abhainn



Masculin Age : 22
Date de naissance : 10/08/1995
Messages : 100

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 16:34

Edan, y allait doucement, calmement comme à son habitude toujours trop lent mais, calme, il allait presque bailler tellement qu'il se trouvait lent, très lent mais, bon il ne fait pas que ça dans la vie quand même, pendant tout le chemin il se passait la main dans les cheveux pour essayer d'enlever les grains de sable qui s'y trouvaient encore, il les aimait bien mais, trop c'est trop, il avait déjà les cheveux violets alors ....

Quand il se présenta à l'accueil, la réceptionniste n'avait pas était très aimable , elle le regardait d'un air méchant , c'est pour cela qu'il n'aimait pas les endroits avec du monde, il y avait les critiques, les insultes et même quelques agressions, qui pouvaient être violente, certain de ses amis en avait fait la découverte. Il avait prit le temps de déposer le cadeau à l'accueil puis avec une lenteur encore plus lente (si s'il peut le faire o/) il allait rejoindre une salle bondé ..... Génial c'est la joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 16:57

Déposé par une voiture de police et escorter par les deux hommes de justice, j'entre dans l'établissement en traînant mes valises, plaisantant avec les hommes en uniforme. Nous nous approchons de l'accueil et discutons quelque peut avec la guichetière avant que je lui demande le numéro de ma chambre et comment m'y rendre. Elle me renseigna puis m'expliqua que, a partir d'aujourd'hui, se déroule une soirée de Noël et qu'il fallait que je rejoigne une certaine classe. Je la remercie avant de me tourner vers mes deux accompagnateurs et de les saluer, leur proposant, au passage, de leur offrir un verre un de ses jours. Je me dirige ensuite vers ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abby McFear



Féminin Age : 22
Date de naissance : 12/07/1995
Messages : 88

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 20 Déc - 23:18

    J'arrivais avec Meiko devant l'établissement, sa fait bien longtemps tout sa... Allez, sa fait bien, bientôt quatre mois? Je suis impatiente de retrouver tout le monde, enfin mes quelques amis que j'avais pu me faire! Je veux aussi passer des bonnes fêtes de noël et de nouvel an, je trouve que j'arrive au bon moment en passant. On rentrait dans le hall, et moi je regardais quelques détails. Tient, sa a quand même un peu changé, il y a du avoir du changement a pars le décor ici. Faudra que je demande à Meiko ce qui a changé pendant tout ce temps. Je me dirigeais vers la femme d'accueil, qui elle, n'avait alors là changé d'aucun pouce. Toujours cette air sévère, ce gros visage joufflu, qui je remercie dieu de ne pas m'avoir rendu si moche que sa. Bah, tout être humain doit se sentir beau à côté d'elle sérieux!

    - Tient tient, une revenante.
    - Ouais bah la revenante aimerait récupérer une chambre!
    - C'est comme sa que vous vous adressez à des gens plus grand que vous?


    Et nia nia nia, j'ai déjà envie de prendre sa tête et l’assommer dans un mur, tellement qu'elle me fou déjà sur les nerfs cette femme.

    - Vous repasserez plus tard, maintenant il y a une fête, vu que vous êtes encore humaine, allez à la salle des humains, qui est là A6.

    WHAT THE FUCK?! Humaine? Bah oui que je suis humaine va! Je regardais de travers même Meiko, captant kedal. Pourquoi elle dit que je suis humaine? Il y a des extraterrestres venus de nuls part ici ou quoi? Je veux bien que les fantômes existent, mais il s'est passé quoi d'autre au juste ici? Je demandais à Meiko si elle, était bien humaine, et elle me répondit avec un sourire qui me fit comprendre. Tu me sauves! Je lançais ma valise à la femme, et partit dans les couloirs en courant avec ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 26 Déc - 11:38

    7h30 du matin... Je me levais donc assez doucement même si mon oncle venait de m'ouvrir les volet à la barbare pour que j'ai la lumière en pleine tête afin de me réveiller donc assez vivement. Il fait encore nuit dehors mais je sais bien qu'il faut que je me prépare pour que ensuite je puisse partir en bonne êtas à la maison de redressement... J'allais donc dans la salle de bain , me brossant les cheveux pour ensuite me laver les dents et enfin m'habiller de vêtement simple et qui me porterais tout de même chaud pour dehors... Bref.

    Je mis une écharpe puis des bottes , sa faisait assez.. fille ? mais bon, je m'en fiche ! Je descendais donc les escalier pour aller me prend une tartine que je mangeais assez vite. Pas que j'étais presser d'aller là bas mais bon.. Faut bien que je mange vite fais sinon je vais me faire "irlander" ! Soupirant un grand coup, je remis bien mon écharpe après avoir enlever les miettes puis j'allais vers la porte, prenant ma valise que j'avais préparer la veille, bon aller go... Inspirant un grand coup, j'ouvrais la porte pour ensuite m'aventurer dehors, un long frisson parcourais mon dos.. Mon cœur se serrait et je sentais que j'allais comme m'évanouir. Je repensais à tant de chose que cela me donnais le vertige, mais je me rattrapais contre le mur de la maison tout en passant une main dans ma frange. Aller, je dois y'aller de toute façon !

    Tirant encore la gueule comme toujours, j'empoignais une seconde fois ma valise afin de me diriger vers le taxi avec le cœur qui battais à vif l'heur sans pouvoir me calmer. Je rentrais donc dans la voiture, me mettant au fond du siège comme si il allait m'arriver quelque chose de grave, ce que je ressentais au début ! Je ne jetais aucun regard en dehors alors que le taxi démarrais donc..

    [...]

    Le trajets était long, je trouvais que c'était vraiment étouffante, je pensais des choses qui peut être jamais n'arriverons mais que voulez vous... Respirant assez fortement, le taxi finissais par s'arrêter et la voix de l'homme m'annonça l'arriver. Le cœur encore battant, je sortais donc du taxi avec les jambes tremblante, enfonçant ma tête dans mon écharpe alors que mon regard se dirigeais vers la battisse qui était très grande à mon point de vue. J'empoignais une nouvelle fois ma valise, la laissant rouler donc derrière moi alors que je marchais donc lentement vers le bâtiment qui me donnais de plus en plus de frisson.

    Une fois à la porte, j'entrais donc au chaud, enlevant un peu mon écharpe de devant ma bouche afin de me diriger vers la dame de l'accueil et lui demander calmement mes clef de chambre après avoir dit mon nom et prénom. Je les avaient donc assez rapidement , après ceci fait, je me tournais vers les couloirs qui avaient l'air sombre.. très sombre. Inspirant une seconde fois, je me dirigeais donc vers ceux-ci, me hâtant vers ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 26 Déc - 13:40

On arriva enfin a destination je soupira un bon coup car franchement trainer Noa derriere moi ce n'est vraiment pas facile surtout quand il ne marche pas droit. La prochaine fois je l'abandonne sur place. Je resserra ma prise sur mes sacs. Arriver devans la porte je me retourna vers Noa. Voyant qu'il pouvait encore marcher quelque metres je decida de l'amener dans ma chambre qui avais changer de place entre temps vu le message d'information que l'on ma envoyer. On partis direction ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 26 Déc - 15:08

Mes valises traînant derrière moi, je marchais vers le grand bâtiment qui me faisait face, la maison de redressement où je finirais mes études, où je passerais au moins mes trois prochaines années. Malgré cela, je souriais, avançant à grands pas dans la neige. C ne peut pas être si terrible que ça, pas vrai ? Je me ferais sûrement des amis, il n'y a pas de raisons. Ce ne sera pas ici qu'on va me rejeter pour les couleurs de mes yeux et cheveux, j'en suis certaine ! Arrivant dans l'accueil, la vague de chaud m'assaillit, marquant la différence entre le froid de l'extérieur et la chaleur artificielle de l'intérieur. Une vieille femme à l'allure sèche se tenait derrière le comptoir de l'entrée. M'en approchant, je retirais mes écouteurs, arrêtant là la musique de Linkin Park à mon grand regret. Depuis que j'étais descendue de l'avion, surveillée par mes "gardes du corps", que je me plaisais néanmoins à appeler les toutous de service, j'écoutais ma musique, et l'envie irréprésible de danser me venait souvent à l'esprit.
La vieille femme me regarda sans intérêt, et me demanda mon nom.
- Leïla Scarlett.
Elle fouilla un dossier et regarda l'écran de son ordinateur. Après m'avoir fait remplir certains papiers, elle me tendit une paire de clé, avec le numéro de ma chambre dessus, et un plan de la maison.
- En tant qu'humaine, vous êtes dans le couloir H. Au fond à droite.
Humaine ? Je la regardais bizarrement. Elle est folle ma parole, bien sûr que je suis humaine, vous êtes quoi vous, extra-terrestre ?! Je m'éloignais rapidement de la folle, bien décidée à ne plus l'approcher.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 26 Déc - 20:06

En début d'après midi, ma mère vint me chercher dans ma chambre en m'annonçant d'une voix emplit d'ironie qu'il était à présent l'heure d'y aller, mais pas d'aller faire une simple promenade, non, aujourd'hui était le jour de mon entrée en maison de correction. Les vacances de Noël n'étant même pas achevées, j'aurais eus le droit à une semaine de plus si j'étais resté à mon lycée, ce qui ne manquait pas de m'agacer, mais d'après mon père, je n'avais qu'à me tenir à carreau. Peu importe, je vais la faire régner ma loi, à ce foutu House-Fukkou, ce n'est pas une simple maison de correction qui fera de moi un niais. Je me réveillai donc péniblement à la demande de ma mère, car j'avais fais un petit somme après m'être levé tôt pour préparer mes affaires pour là-bas. Deux valises pleines de vêtements et d'affaires de toilette et un sac à dos contenant toutes mes autres affaires diverses et essentielles pour ma survie ; bonbecs, Iphone, Ray-ban, préservatifs, bombes à peinture et j'en passe. Me levant après quelques secondes à entendre gueuler, d'abord ma mère, s'en suivit de mon paternel, vu que je ne me levai pas, je partis donc prendre un bref petit déjeuner, retournant ensuite à ma chambre, y faisant un petit tour pour vérifier si je n'avais rien oublié, car ce n'est pas vraiment à côté, la maison de correction.

Baillant à m'en décrocher la mâchoire, je pars ensuite à la salle de bain, faisant ma toilette en une trentaine de minutes, le temps de soigner un peu mon apparence. M'étant lavé les dents et le visage, je me mis ensuite une fine couche de crayon aux yeux, de façon à ce que ça reste tout de même discret, car non merci pour la réputation de tapette dés mon arrivée. Vérifiant si j'avais mis correctement mon vernis - Noir. -, je me mis ensuite un peu de gel sur la tête puis enfin, passa à mon cou mon habituel collier en croix, d'ailleurs assortit à mes boucles d'oreilles. J'entendis ma mère râler depuis le salon, et ensuite me dire qu'elle ne souhaitait pas prendre le chemin du retour pendant la nuit et je sortis donc de la salle de bain, m'avançant calmement dans la pièce en jetant un regard à mes valises qui m'attendaient dans l'entrée. Ça ne me fait en partie pas mal au cœur, de devoir tout laisser, rien d'ici ne me manquera, sauf peut-être ... Baissant les yeux, je vis mon compagnon de toujours me faire la fête, effectuant des petits bonds tout autour de moi en poussant de petits jappements joyeux. Souriant doucement, je me penchai afin de pouvoir le caresser, tandis qu'il arrêtait tout mouvement, ses deux petites pattes posées à mon pantalon, ça ne m'étonnerait pas tellement qu'il ait comprit ce qui allait se passer.

"Au revoir mon Sparky."

Lui embrassant doucement le dessus de sa petite tête, je fis ensuite la bise à mon père puis adressai un bref signe à ma sœur qui ne me regarda même pas, concentrée sur l'écran de la télévision. Me tournant vers ma mère, je mis donc mon sac sur le dos pour ensuite sortir en traînant mes valises de mes deux mains. Mon brave canidé me suivit bien sûr, ainsi que ma mère qui le gronda vivement et Sparky partit donc en lâchant un couinement plaintif, allant ensuite se réfugier dans la niche que je lui avais construite quelques semaines plus tôt. Lui jetant un dernier coup d’œil, ainsi qu'à ma demeure, ma mère referma ensuite le portail devant moi, ce qui me donna une vif impression de bannissement qui me fit bien vite remettre les pieds sur terre. Je n'y vais pas pour passer du bon temps et vu que c'est pour me donner une leçon, j'imagine que je ne risque pas de prendre mon pied là-bas. Qu'importe, je ne me laisserai pas faire, foi de Marsh. Montant dans ma voiture, ma mère fit ensuite démarrer cette dernière et je pus voir s'éloigner peu à peu, le décor hivernal de mon village natal.

Les heures s'étaient écoulés jusqu'au soir - Au plus grand malheur de ma mère. -, d'abord j'avais sus m'occuper mais plus le temps passait, plus je me faisait chier. Bouffant des chips en regardant le paysage, la voiture freina soudainement à un stop et alors que je jetai un regard à la voiture voisine, ma mère me dit de sortir, m'expliquant le chemin. Ah ben d'accord ... Soufflant doucement, je lui fis à contrecœur un bisous sur la joue puis ouvris la portière, déchargeant vivement mes bagages puis pris le chemin expliqué, chargé comme un âne, surtout que la nuit était déjà bien tombée et qu'il ne faisait pas si chaud. En plus ce n'est pas à côté, ça lui aurait coûté quoi de faire deux mètres supplémentaires ? Déjà lassé, je marchai un bon moment, demandant le chemin de temps à autres aux passants qui ne m'avaient pas non plus l'air très sympathiques, on peut dire que ça commence bien. Finalement après quelques difficultés, j'arrivai devant l'imposant bâtiment, qui ne me faisait pas peur pour autant. Voilà, c'est ici. Le regardant de tout son long, je me décidai ensuite d'avancer, partant jusqu'au portail, puis accédai donc à la cour, puis au Hall, mon bonnet sur la tête au risque de me faire engueuler. Une fois au chaud, ce qui m'apportait une part de soulagement, je partis voir la réceptionniste sans regarder les autres personnes présentes.

"Stanley Marsh." dis-je simplement d'un ton posé

Me regardant, elle sortit ensuite ses dossiers, cherchant des documents qu'elle me remettait au fur et à mesure et que je fourrai simplement dans mon sac, en vrac. Elle finit par me donner un trousseau de clé et m'expliqua l'utilité de chacune d'entre elles et la remerciant donc, je pris ensuite le chemin des dortoirs qui m'était déjà tout tracé. Pourquoi donc un dortoir pour les humains ? Les autres sont des bananes mutantes ? Ça craint ici, et ce n'est pas qu'une impression.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Jeu 5 Jan - 19:06

    Marchant très lentement dans les couloir,s je m'enlaçais le torse de mes bras, ayant un peu trop froid à mon gout, j'arrivais donc au hall , m'arrêtant pour ensuite regarder toute la petite salle qui était vide, tant mieux ma foie... Regardant le sol en m'évadant une nouvelle fois dans mes pensées, je réfléchissais en même temps à si j'allais encore dehors, cette fois seul ou j'allais autre part... Je sais pas. Je levais les yeux vers les vitres, m'y approchant pour regarder le dehors. Il avait heureusement arrêter de pleuvoir et c'était tant mieux pour moi. Je poussais alors doucement la porte de sortie, allant donc dehors d'un pas toujours aussi lent, commençant déjà à trembler à cause de la température qui régnais désormais. M'entourant encore le torse de mes bras, je levait ensuite la tête vers le ciel ou il y avait des tonnes de nuages encore une fois.... J'aime peut être le sombre mais là j'aurais aimer voir le soleil... Soupirant, je continuait alors de marcher, m'enfonçant dans des chemins.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 10 Jan - 19:23

Je poussais delicatement la grande porte d'entrée avant de pouvoir arriver a la piece principale du pensionnat "le hall".Apres être entrée je ne pus m'empechée de tourner la téte dans tous les sens par curiosité.Je ne vis Helas personne,aucune âme hérante ce présentait sous mes yeux.Apres être restais sur place pendant un petit moment,je me dirigeais vers un escalier qui se trouvait a quelques mètres de moi.Bon et bien ... c'est surement par la.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryu Yashiro

Admin


Masculin Age : 25
Date de naissance : 12/05/1993
Messages : 78

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Jeu 12 Jan - 19:21

    Assis sur mon balais, je volais toujours dans le ciel à la recherche du bâtiment que je trouvais au début... pas. Je me disais presque que j'étais un gros bouffons ! Il à l'air grand le bâtiment de house fukkou sur les photos... ALORS POURQUOI JE LE TROUVE PAS ?! Enfonçant un peu ma tête dans mon écharpe car il y avait un courant d'air très froid , je regardais en bas pour bien sur observer le paysage afin de pouvoir trouver cette fichu maison de correction qui sera ma nouvelle maison. J'avais malgré tout un sourire béat au lèvres, me faisant à l'idée que j'allais me faire plein de nouveaux potes et tout héhé ! On va peut être aller faire la fête ?! Sa serais trop fuuuun ! Faudrait aussi que j'aille faire un peu de muscu enfin bref, ce n'est pas le plus important pour l'instant. Je tenais fermement le manche de mon balais malgré que je sentais le froid a travers mes gants en laine puis je vue au bout d'un moment un gros bâtiment et il ressemblait bel est bien comme sur les photos ! Content, j'allais vers le bas afin de me diriger vers l'herbe et je redressais le balais pour que je puisse avoir délicatement les pieds déposer au sol. Enfiiiin ! Je commencer à cailler moi hein ! Je descendu de mon balais, le faisant disparaitre pour pas que l'on me vois balader avec, on va me prendre pour le concierge après t'sais. Toujours un grand sourire, j'allais vers l'entrée pour ensuite ouvrir la porte pour rentré à l'interieur et il faisait bien plus chaud que dehors ! faut dire que c'est logique, bravo Ryu. Je faisais de grand pas dans la pièce , m'approchant d'une vieille dame qui était surpris de me voir, enfin.. ça dois être surtout à cause de ma taille ! tout me paraissait petit face à moi, sa ne change pas de d'habitude mais bon, sa doit être étrange de me regarder de bas non ? BREF. Je m'arrêtait devant la meuf, la saluant poliment en disant ensuite mon nom et prénom. Je la laissait cherche,r soupirant tout en posant mon coude sur le meuble, posant ensuite mon menton dans le creux de ma main, aller dépêcheeeuh !! Elle me donnait ensuite des clefs tout en me souhaitant la bienvenue, et bien ma foie, il était tant ! Souriant, je la remerciait, me retournant tout en m'étirant après avoir ranger ma clef dans la poche.

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣


*Ryu a un oeil maudit, sa pupille est jaune avec des symbole inscrit dedans et le reste de son oeil est tout noir.



IMPORTANT.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erio Touwa



Féminin Age : 21
Date de naissance : 18/12/1996
Messages : 338

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Jeu 12 Jan - 20:05

    Le regard vers le sol, j'avais mon pull large qui tombait de mes épaules bien que je le replaçais continuellement, puis, lasse de me fouler pour rien, je laissais mon pull tel quel. Dans mes écouteurs résonnaient Shiro no Chikai des Vocaloid. Eh bien, ce n'est pas parce que je ne suis pas de la jeune génération que je n'écoute pas des musiques ' jeunes '. Mettant ma main droite près de mes lèvres, le bout de mon pull entre mes doigts par automatisme, je relevais doucement la tête pour voir où j'allais puis, vis un... Ma foi, un géant avec la réceptionniste. Un frisson désagréable me parcourut le long du corps, jusqu'à l'échine ; je connaissais cette silhouette.

    L'air intrigué, je descendais les marches, faisant claquer les talons de mes bottes sur le bois puis tout en observant la grande silhouette, mon coeur se glaça, entraînant un arrêt de mouvement dans tout mon corps. Ces cheveux... Ce style... Comme par hasard, j'arrive à 4:30 de la chanson, moment légèrement stressant de la musique.

    C'est lorsque le jeune homme se retourna en tournant ses clés dans son index que je crus voir le monde s'arrêter autour de moi ; cet oeil rose... Comme celui de-... Oh Seigneur. Un passage rapide de tous mes souvenirs repassait dans mon esprit, mon coeur battant rapidement contre ma poitrine, limite si il voulait se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur pour montrer son tempo à toutes les personnes présentes. Nos regards se croisèrent, il s'était arrêté dans sa marche pour me dévisager à son tour. J'avais cette envie de fondre dans ses bras pour pleurer toutes les larmes de bonheur qui pouvaient exister dans mon corps, pour ne plus jamais le lâcher, pour ne plus jamais l'abandonner, pour ne plus jamais l'oublier.

    Remontant ma main enrubannée de ma manche devant mes lèvres, tic que Ryu connaissait très bien car je le faisais toujours quand j'étais gênée, mes lèvres formèrent un " o " parfait, sans traces biscornues de mes commissures, puis, je murmurais légèrement, balbutiant son pseudonyme :

    - R... Ryu... Ryu-chou, c... C'est toi ?

    Mes yeux devinrent plus clairs à mesure que je prenais conscience de qui se trouvait là, face à moi. Ils prenaient une teinte de joie, une teinte euphorique qui m'était connue, et que je croyais avoir perdue vingt minutes plus tôt. Mais, son regard interloqué me fit une réception glaciale. C'est vrai que j'avais toujours l'air d'une ado, mais quand même, mes cheveux, mes yeux... Ryu ! Regarde-moi... Reconnais-moi, souviens-toi de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryu Yashiro

Admin


Masculin Age : 25
Date de naissance : 12/05/1993
Messages : 78

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Jeu 12 Jan - 20:23

    Bon , c'est ou les chambres ? J'avais serte pas couru, même pas marcher une seule fois grâce à mon balais mais quand même ! Je voulais m'allonger sur un lit bien moelleux et même y sauter dessus comme un gamin sauf que je pense que je vais le casser très vite si je fais ça... haha. Rigolant tout seul, chose que j'ai l'habitude de faire, mon regard se tournait vers une jeune fille, ou j'avais entendu les bruit de claquement de ses bottes à talons. Mon regard se figea , mon œil s'était arrêter à sa petite taille, ses long cheveux bleu et la couleur de ses yeux qui était bleu.violet... J'eus un pincement au cœur soudain mais je n'y faisait rien, surement une sosie c'est tout... ! Elle s'approchait de moi, me regardant de plus prêt comme pour essayer de se persuader que j'étais celui qu'elle cherchait. Elle avait eus une sorte de tic , un tic que je connaissait et même de trop, ce qui faisait que de faire battre mon cœur encore plus vite alors que dans ma tête, je me disais que c'était qu'un rêve et surtout que ça ne pouvais pas être possible.

    La jeune fille me demandait si j'étais bien Ryu,j'aurais bien répondu 'oui mais t'es qui ?" mais bon.. quelque chose m'en empêchais. Un petit sourire au lèvres, j'avais une tête genre " c'est une blague ? " alors que s'ne était surtout pas une, c'est vrais que là j'hésitais entre le dire "C'EST TOI?!" et de la prendre dans mes bras ou franchement lui demander si c'était bien elle. Erio.. non, c'est impossible ! après tant d'année hum.. Là c'est sur, j'étais encore retourné, très même, même si je le montrais pas, mon esprit était chamboulé. Je me mordais de plus en plus la lèvre, la regardant dans les yeux et finalement, je m'abaissa , plongeant mon regard dans e sien bien que je la regardais que d'un œil vue que ma mèche cachais l'autre. Je ne pu m'empêcher de lever une main très lentement afin de la poser sur sa petite joue un peu teinté d'une couleur rosé , crispant un peu les paupière comme pour me concentré - ce que je fais pas souvent - je glissais tendrement ma main de sa joue à son cou tout en connaissant bel est bien cette chaleur, ce regard, ce tic, cette beauté, cette gêne, gentillesse... ouh putain. Un grand sourire se dessinant sur mon visage, j'eus un rebond dans la poitrine, j'avais presque envie de lui sauter dessus mais vue a taille.. Je pense que je vais juste la prendre dans mes bras. Ce que je fis evidemment, posant une main sur sa chevelure toujours aussi douce , et sa tête se collait donc sur mon torse alors que de mon autre main libre je la glissais à son dos pour la coller lentement contre moi mais pas trop vue que je voulais encore la regarde,r sa faisait longtemps bordel .... Je suis content, très content et ça, je peut pas le cacher.

    - Erio... Tu ma manqué... Lui dis-je d'un ton doux et à la fois très joyeux vue que... c'était ce que je ressentais,de la joie.

    J'avais en même temps, re pensé à tellement de souvenir que ça me retournait le cœur sans que je le montre comme d'habitude, je posais ma tête contre la sienne, respirant un peu plus vite vue que j'étais un peu retourner mais en même temps tellement heureux que bon, je pouvais pas m'en empêcher. J'aurais voulu l'embrasser mais.. vue les années qui nous à séparer, j'sais pas ce qui l'est advenu de ses sentiments et autres.. Je sais pas, je vais bien voir, en tout cas ça me tente de re gouté ses lèvres, ils m'ont tant manqués.

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣


*Ryu a un oeil maudit, sa pupille est jaune avec des symbole inscrit dedans et le reste de son oeil est tout noir.



IMPORTANT.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erio Touwa



Féminin Age : 21
Date de naissance : 18/12/1996
Messages : 338

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Jeu 12 Jan - 20:54

    C'était lui.

    Aucun doutes n'étaient possibles, c'était bien mon Ryu, joyeux, expressif, il n'y avait pas du tout de photos. Il se mordait la lèvre inférieure, en quête de réponse, puis, il s'abaissa lentement pour plonger son regard rose vers le mien, du mois ce que je pouvais en voir vu que l'autre était caché par sa mèche de cheveux blonde puis, d'un geste doux et affectueux, il posa sa main sur ma joue, et c'était avec douceur que j'appuyais lentement ma joue contre sa paume de main, les yeux clos, pour profiter de ses caresses, comme si j'avais peur que ce ne soit qu'un rêve éphémère qui pouvait à tout moment disparaître, réalisation horrible du subconscient qui reflète nos moindres désirs les plus enfouis.

    Puis, il glissa sa main le long de mon cou, son pouce caressant avec une dextérité que je lui connaissais que trop bien ma joue qui devait être rose, et, je le sentie m'attirer contre lui, sa main se posant sur mes longs cheveux bleus puis tout en l'enlaçant moi-même de mes bras, j'enfouie ma tête contre son buste, et c'est avec délectation que je l'entendais me dire :

    - Erio... Tu ma manqué...

    - Tu m'as manqué davantage.

    Oh ça oui, durant des jours j'ai regretté de ne plus lui avoir donné de nouvelles, je me haïssais pour ça mais ma mère ne voulait absolument plus que j'entretienne de communication avec le monde magique, raison dont je sais pourquoi, elle voulait absolument que je fasse partie de l'armée spéciale pour l'Ombre, et je remercie ma plus grande bêtise, sinon je ne serais pas là aujourd'hui ; professeur de magie à House, dans le camp des Lumières bien évidement.

    J'avais cette folle envie de l'embrasser mais je ne savais pas ce qu'il était venu de ces sentiments, si ils s'étaient restreints, si ils avaient évolué en une haine abominable, si il m'aimait encore... Me contentant de le serrer davantage, je relevais mon regard bleu-violet vers lui, mon sourire s'élargissant tout comme lui, mais si je savais que Ryu désirait la même chose que moi, je n'aurais pas hésité une seule seconde. Qui sait avec le temps, tout redeviendra comme avant et je n'aurais plus ce sentiment d'égoïsme qui me poursuivrait jusqu'à la tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryu Yashiro

Admin


Masculin Age : 25
Date de naissance : 12/05/1993
Messages : 78

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Ven 13 Jan - 6:28

    Toujours une main sur ses doux cheveux,je les caressais en faisant bien sur attention à ne pas les décoiffer vue que je sais que sa ne plaira pas à ma petite puce. Haha puce... bref. Elle levait son regard de nouveaux vers moi, ce qui franchement me donnais d eplus en plus envie de déposer mes lèvres contre les siennes sans rien dire, mais je m'y abstenais , ce qui d'ailleurs, j'avais du mal car bon.... Elle est toujours aussi belle. Je pense que être obliger de rester dans le monde humain engendre des conséquence... ce qui est pas plus mal d'un coté non ? j'espère qu'elle va bien du moins, je veux lui demander mais ça ferais trop banal , bonjours, sa va ? hum... J'ai envie de sortir de l'ordinaire , tenter de nouvelle chose ! ce qui n'est pas très surprenant venant de ma part vue que je fais que des truc que les humains considère comme "sortant de l'ordinaire" c'est... magique quoi. La regardant toujours, une expression adoucit au visage, je pu enfin la détailler de près, la re admirer comme tant de fois je l'avais fait avant, je pouvais lui re caresser les cheveux, ce que je fais là, la serrer contre moi.... Je pouvais pas être plus heureux que ça, j'étais combler, enfin à moitié vue que j'avais toujours pas goûté ses lèvres. Souriant toujours autant, je m'abstenais de vraiment lui sauté dessus, ce qui est plutôt surprenant de ma part mais d'un coté c'est mon aimée puis bon. Lui embrassant délicatement le front en poussant légèrement sa mèche de ma main d'un geste doux et lent, voulant à tout prix lui montrer mon affection que j'avais encore pour elle et elle seule.

    - Tu a l'air de bien te porter... Je suis si heureux de te revoir, tu peu pas savoir. J'ai eus raison de venir m'inscrire dans cette établissement. Lui dis-je ensuite tout en gardant mon sourire figé aux lèvres.

    Elle a l'air oui mais sans doute souffre-elle intérieurement ? En tout cas, pour l'instant, elle avait l'air tout aussi contente de me voir, ses petites joues qui était toujours roses me faisait craquer rien que son regard un peu gêner mais tout aussi remplis de joie... Cela me comblais de plus en plus. Me mordant encore la lèvre, j'avais bien envie de l'inonder de compliment car ce n'est pas ce qui me manquais alors ça non.


    - ... Tu es toujours aussi belle.

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣


*Ryu a un oeil maudit, sa pupille est jaune avec des symbole inscrit dedans et le reste de son oeil est tout noir.



IMPORTANT.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erio Touwa



Féminin Age : 21
Date de naissance : 18/12/1996
Messages : 338

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Dim 15 Jan - 17:58

    - Tu a l'air de bien te porter...

    - Maintenant que tu es là oui.

    Le laissant pousser avec douceur ma mèche de cheveux bleue, j'avais soufflé cette phrase, l'écoutant attentivement, et telle ne fut pas ma joie de savoir qu'il allait résider dans l'établissement, et donc qu'il allait dormir dans ma chambre, qu'il allait sans doute professer à mes côtés, qu'il n'allait plus me quitter, que l'on se séparerait plus jamais, au grand jamais, que tout redeviendrait comme avant. Oh grand bonheur, est-ce ma récompense pour avoir fais tant de bien pour honorer les âmes que j'ai tué ? Dix ans qu'il m'aura fallut, mais bien sûr je ne pense pas m'en arrêter là, je continuerais à servir pour la Lumière, bien évidement.

    Regardant l'homme que j'aimais le plus au monde, je l'entendis me complimenter sur mon physique ce qui eut droit à un sursaut dans mon coeur. Toujours aussi belle, oh Ryu, tu n'as pas changé. Le regardant toujours dans les yeux, je me mis sur la pointe des pieds pour enlacer son cou de mes bras et approcher mon visage du sien, et pour enfin l'embrasser. Oh Seigneur, que ça m'avait manqué, le contact de ses lèvres contre les miennes, ses bras autour de ma taille, m'enserrant comme si j'étais une poupée fragile, comme si j'étais la seule et unique chose qu'il l'intéresse dans ce monde incompréhensible. Les sentiments des sorciers étaient beaucoup plus puissants que ceux des humains, c'est comme un vin des plus précieux, un vin qu'on aurait garder durant des siècles pour que son goût soit des plus raffiné au monde. Plus le temps dure, et plus notre amour avait perduré, voilà où je voulais en venir. Je le sentais en sa façon de me parler, de me regarder et bien sûr, de m'embrasser.

    Le baiser avait perduré un moment jusqu'à ce que nous reculions, l'air manquant dans nos poumons et mon regard ce fit triste et je lui expliquais toute ma haine envers moi-même, mon mal être sur la Terre des humains :

    - Oh Ryu, je suis tellement désolée de ne pas t'avoir rendue de nouvelles, je suis terriblement désolée, ça m'a rendu malade pendant des années, je t'aime toujours autant, je suis vraiment, vraiment désolée, pardonne-moi Ryu...

    La fin de ma phrase c'était écroulé en un murmure pendant que je posais mon front contre son torse. J'avais, pendant qu'il m'eut posé au sol, enlacé mes doigts aux siens, pour lui prouver que je resterais quoi qu'il arrive près de lui, quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryu Yashiro

Admin


Masculin Age : 25
Date de naissance : 12/05/1993
Messages : 78

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Dim 15 Jan - 18:29

    De mon compliment, elle n'avait pas eus l'air gêner au contraire, ça l'avait plutôt surpris et un sourire de nouveaux se dessina sur ses belles lèvres. La regardant toujours avec autant de douceur , elle se mit ensuite sur la pointe des pieds afin de m'enlacer doucement au cou et... poser ses lèvres contre les miennes, la seule chose que j'attendais depuis le début, depuis notre rupture. J'avais été surpris mais bien vite, je l'enlaçais moi à la taille pour la lentement coller contre moi comme pour pas qu'elle parte. Le gout de ses lèvres me plaisait toujours autant, la pression de celle-cis ne me faisait pas indifférant, cela me faisait chaud au cœur qui d'ailleurs battait à la même allure que celui d'Erio. Au début, j'aurais vraiment crus que ce ne serais qu'un rêve, une pur irréalité venant de mes pensés égoïste et envieuse mais... cela est bien réelle, je l'ai retrouvé et je la lâcherais plus. Même si je dois y laisser ma vie.. la sienne est la plus importante n'est ce pas ? Mellant mon souffle au sien, le baiser avait duré un peu longtemps vue que l'on venait de se retrouver, il fallait que je m'en contente mais... ce ne sera pas le dernier, ça c'est sur. Je l'écoutais entrain de s'excuser avec bien sur dans la voix une immense tristesse, elle s'ne voulait et ça il fallait être aveugle pour pas le voir ! MAis je la comprend, je m'en voudrais aussi ... Mais en tout cas, jamais je ne pourrais lui en vouloir, ce n'étais pas voulu ce qui lui ait arriver ! ça ne devrait pas exister ces châtiment, ils sont très dur.. et ça fais souffrir,oh ça oui. Posant une nouvelle fois ma main sur sa joue, je fermais les yeux comme pour me concentré sur cette aura , son aura à elle qui bien vite guérissait es blessures les plus profondes, il n'y à que toi dans ma vie.. Pourquoi je t'en voudrait ? possessif que je suis haha. Je ré ouvrait ensuite les yeux, lui caressant doucement la joue.

    - Je ne t'en veux pas Erio. Toute ses années ont été dur pour moi serte mais .. J'ai toujours eus cet espoir de un jours te retrouver et voilà que mon souhait c'est exaucer... Je ne vois pas ce qui pourrais me rendre plus heureux que de pouvoir te toucher , t'embrasser... Lui dis-je tout en posant une main sur sa tête qui était poser elle contre mon torse.

    J'espère e tout cas que durant ces années, malgré mon absence elle s'est fait des nouveaux amis ? qu'elle n'est pas rester seul ?penser ne serais-ce qu'un seule fois à un malheur qu'elle aurait pu avoir, cela me rendais malade. Je préférais même pas y pensé car je ne veux que son bonheur, je m'en voudrait assez si quelqu'un lui aurait fais du mal hum. On a tellement de chose à se raconté, j'ai tellement de choses aussi à lui dire... je sais pas par contre si je dois lui montrer mon autre œil, je sais pas ce qu'elle penserait ? j'imagine qu'elle travail pour la lumière désormais.. mais même si on n'est pas du même clan, je l'aimerait, encore plus..

♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣ ♤♣


*Ryu a un oeil maudit, sa pupille est jaune avec des symbole inscrit dedans et le reste de son oeil est tout noir.



IMPORTANT.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erio Touwa



Féminin Age : 21
Date de naissance : 18/12/1996
Messages : 338

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 16 Jan - 16:10

    - Je ne t'en veux pas Erio. Toute ses années ont été dur pour moi serte mais .. J'ai toujours eus cet espoir de un jours te retrouver et voilà que mon souhait c'est exaucer... Je ne vois pas ce qui pourrais me rendre plus heureux que de pouvoir te toucher , t'embrasser...

    Je recevais tant d'amour de sa part, tant d'affection, tant de douceur que je croyais avoir perdu jamais et voilà que mon rêve se réalise, un rêve qui me semblait irréalisable et pourtant, j'en suis à le serrer contre moi, sentir le battement vif de son coeur contre mon oreille, sentir ses doigts emmêlés aux miens, entendre ces mots doux et tendre comme si rien au monde ne changerait quoi que ce soit. C'était d'un telle ivresse, c'était tellement incroyable, mon coeur battait aussi vite que le sien, et même si nos clans ne sont pas les mêmes, je sais que je peux croire en nous, qu'on sera aussi fort et que quoi qu'il arrive, nous resterons ensembles.

    Me détachant lentement de lui avec je dois le dire beaucoup de difficultés, je le regardais avec toujours autant de gravité, comme si nos regards disaient plus qu'on ne le pensait, puis je lui dis en posant ma main libre contre son torse :

    - Tu as déjà posé tes bagages ? Enfin, posé, on se comprend, n'est-ce pas ?

    Riant doucement car je savais que la manière de Ryu de lever les objets ou de les manipuler étaient la lévitation magique, bien évidement, et que bien sûr il se serait amusé à faire graviter ses bagages près de lui. Certaines choses ne changent pas mais c'est tant mieux d'un certaine manière. Fermant mes doigts de main droite pour garder sa main dans la mienne, je lui dis tout en ne le quittant pas des yeux :

    - Allez viens, je vais te montrer la chambre.

    L'attirant vers les escaliers, nous montâmes côte à côte, main dans la main, comme enchaînées et verrouillées, sans clés pour pouvoir nous dire stop, non. Il n'y aura plus jamais de stop, chaque jour sera de plus en plus merveilleux, je te le promets Ryu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yosuzume Nagaki



Féminin Age : 22
Date de naissance : 25/10/1995
Messages : 90

MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Lun 16 Jan - 18:58

La porte de l'entrée poussé. C'était maintenant un autre décor différent qui se présentait à elle: Un grand Hall ou il n'y avait personne si ce n'était qu'un bureau un peu plus loin résidait à la réceptionniste, jugea-t-elle instinctivement tout en restant bêtement devant l'entrée sans même prendre en compte que quelqu'un puisse arriver derrière elle. Réalisant cela seulement maintenant, Yosuzume eut vite fait de mettre un pied devant elle, ne disant rien pour attirer l'attention, tout en trainant sa valise derrière elle, ne laissant que le roulettes de celle-ci faire du bruit. Après quelques mètres, la jeune fille arriva devant le bureau de la femme qui semblait avoir le nez plongé dans un magazine ou la couverture laissa l'hybride bien imperturbable: Des hommes torse-nue avec des muscles plus gros que leur cerveau recouvrait le dit magazine et seul son défaint père sait que ça n'avait jamais interessé Yosuzume. Toussant légèrement, la gérante sortit on nez de son livre pour se tourner vers la jeune fille qui n'eut pas à dire quelque chose car la femme semblait l'avoir reconnu rien qu'avec les bandages qui recouvraient son visage.

- Vous êtes Yosuzume, la poule, c'est ça ?

Ne sachant pas si elle devait prendre le mot " poule " comme un compliment ou pour une insulte, l'hybride se contenta de secouer positivement la tête sans quitter des yeux la dame qui laissa ce qui semblait être un plan et des cléfs sur la table devant elle, pour ensuite reprendre sa lecture qui semblait... captivante au vu de sa façon d'agir. Ce n'était pas vraiment une personnes sympathique. Prenant alors le plan tout en mettant la cléf de sa chambre dans sa poche, Yosuzume abordait une expression intrigué en déballant la carte. C'était très bien détailé, tout était là et c'est sans oublier sa chère valise qui semblait être pénible et lourde que la génétique se permit de saluer la gérante pour ensuite, se diriger vers sa chambre pour déposer ainsi sa valise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le hall d'entrée. Mar 17 Jan - 17:38

    Ouvrant péniblement les yeux en entendant les gendarmes grogner, je pu constater que j'étais toujours dans la petite cellule de la gendarmerie. Je sentais l'odeur horrible des autres personnes dans la cellule, leur regard meurtrier et de fou sur moi... Je me secouais doucement la tête,me levant en entendant la demande agressif de l'un des flic qui ouvrait la cellule en attendant que j'arrive pour y sortir. Je me faisais pousser tel un animal, me lançant dans la gueule mon sac avec mes affaires dedans que j'avais bien entendu volé avant mais ça... je préfère me taire. Me grattant la côte , je mis le sac sur mon épaule tout en suivant le gendarme qui me demandait de l'attacher sur mes épaules. Je le fit puis il me pris les poignet afin de les attacher par des menottes. Il crois vraiment que je vais essayer de m'enfuir alors que je suis fais comme un rat m'enfin... Fronçant les sourcils tout en tirant vite fais la langue comme un serpent evidemment , je regardais le plafond tout en soupirant, bon bah go j'imagine ? Me faisant encore pousser en dehors, j'allais m'asseoir donc dans la bagnole des flic,me mettant à l'aise tout en grognant un coup vue qu'il me prenais pour un chien à me traiter comme ça. Je baissais finalement la tête tout en me mordant la lèvre qui saignais au passage a cause de mes grandes canines pointu. La voiture démarrais et je voyais par la fenêtre le commissariat s'éloigner peu à peu, bye bye les pouilleux. ~ Souriant en coin, je le perdu ensuite en entendant l'un des flic me parler avec un ton dur , mais va te faire foutre vieux... Soupirant, je me mis sans gêne en tailleur sur le siège, me foutant de ce qu'ils pouvaient dire, je fais ce que je veux hum. Un long trajet, une heure après on arrivait devant un grand bâtiment sombre qui devait être là ou je devais aller, fronçant alors les sourcils en voyant le grand bâtiment, je sortais de la voiture après la demande du flic qui m'enlevais les menottes. Je pris alors mon sac qui était sur mon dos pour le mettre sur mon épaule gauche puis je tournais ma tête vers la battisse. Bon... D'un coté je peut attendre qu'ils se cassent comme ça je m'enfuis ou.. je rentre. D'un coté il y a peut être des choses intéressante là bas ? Je serais nourris.. loger... bon oui y'a plus de choix à faire. M'avançant donc , j'allais ouvrir la porte afin de regarder l'interieur qui était assez vaste hum.. J'y rentrais avec méfiance,m'approchant d'une dame qui me demandait mon nom et prénom.

    - ... Ryuku Chigiru. Dis-je d'un ton froid tout en mettant l'une de mes mains dans mon pantalon troué.

    Elle baissait alors la tête afin de regarder les fiches et prendre des clefs hum ? Elle me les tendis, me prononçant ma chambre et me donnant bien sur des feuilles. Tirant la gueule en prenant tout, elle m'annonça ou était les chambres en me montrant du doigt la direction d'un couloirs puis sans la remercier j'allais donc en cette direction tout en rangeant en vrac les papiers dans ma seconde poche alors que je jouais avec les clef. Je me demande il y a quoi comme type de personnes, du moi je pense qu'il y en a qui sont odieux et nia nia niaaa.. super,j'en ai vraiment besoin de cette accueil ! mais bref. Soupirant encore, je n'avais pas envie en faite d'y aller maintenant... je crois que je vais un peu me promener avant, pourquoi pas hein ? Je faisais donc demi tour, allant je ne sais ou puisque je ne connaissait rien d'ici, evidemment.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le hall d'entrée.

Revenir en haut Aller en bas

Le hall d'entrée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Fukkou :: Ect.. :: Ce qu'il reste-